Lancement d’une nouvelle mission à l’échelle mondiale en vue de consolider l’industrie du chanvre

Lancement d’une nouvelle mission à l’échelle mondiale en vue de consolider l’industrie du chanvre

Des organisations du monde entier se réunissent autour du même projet visionnaire de créer une nouvelle association internationale du chanvre. Le but de cette initiative de grande envergure est d’être en capacité de défendre le chanvre en donnant une voix unique à ses représentants au niveau mondial.

Un rôle important à jouer

Daniel Kruse, Président de l’EIHA (European Industrial Hemp Association) et l’un des acteurs principaux de cet effort mondial, a déclaré que le nouvel organisme – qui devra s’occuper d’établir au mieux les priorités en termes de développement de l’industrie – a comme premier objectif de faire retirer le chanvre de la convention unique sur les stupéfiants de 1961 (tableau I).

À termes, cette coalition internationale doit permettre de favoriser les relations entre toutes les parties prenantes mais elle donnera aussi l’occasion d’avancer sur l’agenda de l’industrie avec un contexte plus favorable à l’évolution des partenariats, du commerce et surtout de la réglementation mondiale.

L’organisation a pour but notamment de représenter l’industrie du chanvre auprès du GIEC (Groupes d’experts intergouvernemental), qui dépend quant à lui de l’Organisation météorologique mondiale ainsi que du Programme des Nations Unies pour l’environnement, afin de débattre sur des questions environnementales et l’évolution du climat lui-même.

Cette association prévoit également de se rapprocher de l’Organisation mondiale de la santé, de l’Organisation de coopération et de développement économiques et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), au sujet des normes du Codex Alimentarius garantissant la sécurité sanitaire des aliments en vue de leur commercialisation.

Parmi les préoccupations les plus urgentes se trouvent les normes internationales relatives aux niveaux maximums autorisés de THC pour les fleurs de chanvre et les produits finis, les normes d’enregistrement des semences, la protection des cultures ou encore les normes relatives aux produits et aux processus.

Création d’un journal international de recherche

En parallèle de cette démarche, il serait envisagé de mettre en place une association technique analogue qui publierait alors un journal international de recherche sur le chanvre avec un réseau d’évaluation occupé par les pairs.

Enfin, il existe une réelle volonté de créer un lieu d’échanges propice à la coopération et au partage d’informations avec une opportunité de développer une voix unique regroupant les industries du monde entier.  En d’autres termes, l’ambition est grande et l’intention est louable puisqu’il s’agit d’améliorer l’engagement du secteur du chanvre, au profit de tous.

 

 

 

 

 

 

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :