image a? la une - autorisation autoculture new york comp

New York dit oui à l’autoculture pour les patients traités avec du cannabis médical

D’après ce qui a été décidé lors de la dernière réunion du CCB (Cannabis Control Board) au sujet de la culture à domicile de cannabis médical, les patients sous traitement à base de cette plante auront désormais le droit de cultiver leur propre cannabis, chez eux.

La culture de cannabis médical à domicile oui, mais pour qui ? 

La question de l’autoculture faisait partie du projet de loi approuvé dernièrement par la législature mais avait du être reportée à de prochaines discussions. Ce dernier prévoyait néanmoins d’interdire la culture à domicile jusqu’en 2022. En effet, cette date devait correspondre au lancement de la vente au détail au sein de l’État de New York.

Une fois que les règles proposées auront été soumises à une période de commentaires publics censée durer 60 jours – période pouvant encore être ajustée par le CCB avant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures – les patients enregistrés en tant qu’ayant droit pourront alors cultiver, par individu, jusqu’à trois plantes immatures (soit, encore en croissance) et trois plantes matures (déjà en floraison). Peu importe le nombre d’habitants au sein d’un même logement, la limite est fixée à six plantes immatures et six plantes mature par ménage.

L’impact judiciaire de ces nouvelles règles

Chris Alexander, directeur exécutif du CCB a tenu à préciser que seuls les patients certifiés, voire leurs soignant désignés participant officiellement au programme de cannabis médical, pourront se procurer légalement des graines ou des plantes immatures. Ces achats se feront d’ailleurs auprès d’une organisation elle-même enregistrée. Cela signifie que les New-Yorkais qui ne participent pas à ce programme ne seront pas encore habilités à faire pousser des plants chez eux. 

Les membres du CCB ont cependant voté pour l’effacement de plus de 200 000 casiers judiciaires pour des délits liés au cannabis qui n’ont dorénavant plus lieu d’être, en vertu de la récente loi sur l’usage de la plante par les adultes. Au final, ce sont les dossiers de plus de 400 000 New-Yorkais qui auront été expurgés suite aux actions découlant de cette décision. Ces chiffres mettent en lumière l’impact de la prohibition du cannabis sur tous ces milliers de personnes. Avant les grandes réformes concernant la légalisation du cannabis, l’État avait déjà détruit près de 198 000 casiers judiciaires en 2019.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :