Diplo?me Cannabis me?dical comp

Un diplôme « cannabis » a été mis en place à l’Université !

Depuis 2021, un diplôme visant à étudier le cannabis, tout en donnant davantage de poids à la recherche scientifique menée dans le domaine en question, a été lancé. Alors que la loi actuelle n’est pas favorable à la légalisation du cannabis thérapeutique en France, ses concepteurs espèrent que cette dernière s’assouplisse prochainement. Ce cursus universitaire s’appuie sur l’expérimentation lancée il y a près d’un an par le ministère de la Santé, qui pourrait d’ailleurs potentiellement déboucher sur une réforme de la loi.

Le premier DU sur le cannabis médical en France

Olivier Pons est un médecin généraliste atteint de sclérose en plaques et inscrit dans le très novateur et premier en son genre diplôme universitaire sur le cannabis thérapeutique. Piloté par les universités de Montpellier et de Saclay, ce cursus a piqué la curiosité de ce médecin montpelliérain qui y voit un intérêt à la fois personnel et professionnel. Se documentant et écrivant depuis plusieurs années déjà sur des thématiques telles que la relation patient-soignant ou encore le pouvoir de la méditation ainsi que les compléments alimentaires, il est également convaincu des bénéfices que le cannabis peut avoir sur certaines pathologies et leurs symptômes, dans le cadre d’une prescription précise et individualisée. S’il est aussi enthousiaste à l’égard de la plante, c’est qu’il en a lui-même fait l’expérience sur l’une des manifestations de sa maladie, la spasticité, qui s’est nettement améliorée. Olivier Pons souhaite donc pouvoir approfondir ses connaissances via cette formation, dans l’optique finale d’une « prise en charge globale ».

  

Une évolution déjà testée avec succès dans d’autres pays… 

Ce nouvel enseignement académique s’inscrit dans la suite et généralisation de l’expérimentation du cannabis médical se déroulant actuellement en France. Il s’adresse avant tout aux médecins, pharmaciens, étudiants en médecine générale, aux dentistes, aux infirmiers, kinésithérapeutes et sages-femmes dans le but d’apporter un bagage universitaire, aussi bien théorique que pratique, sur l’administration de produits à base de cannabis et permet de chercher des alternatives à des thérapies plus invasives de type opioïdes.

Cependant, cet élan reste limité par la législation qui tarde à évoluer. Bien que le cannabis à des fins thérapeutiques soient autorisés dans une dizaine de pays d’Europe, c’est loin d’être le cas dans l’hexagone, sauf pour un seul et unique médicament destiné à traiter une forme rare d’épilepsie.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :