e?tude canna med au volant comp

De fortes doses de cannabis médical n’ont aucun effet sur la conduite selon une nouvelle étude

Selon une étude récente, le cannabis médical n’altère en rien la conduite automobile même à des doses très importantes. En effet, des chercheurs australiens ont découvert que 1500 mg de cannabidiol – ce qui correspond à la dose médicinale quotidienne la plus élevée disponible dans le pays – n’avait « aucun impact » sur la capacité à conduire un véhicule ou les fonctions cognitives des consommateurs.

La dose maximale administrée aux participants dans le cadre du test 

Cette étude, publiée dans le Journal of Psychopharmacology, a mis en scène 17 participants qui ont eu à effectuer différents exercices via un simulateur de conduite après avoir pris au choix une dose de 15, 30 ou 1500 mg d’huile de CBD. Certains participants avaient quant à eux reçu un placebo. Ces quantités correspondent aux doses fréquemment consommées en Australie puisque l’on peut obtenir jusqu’à 150 mg de cannabidiol par jour en vente libre et jusqu’à 1500 mg pour des pathologies comme l’épilepsie, la douleur chronique, les troubles du sommeil, l’anxiété etc. 

Pour rappel, le CBD est un composant de la plante de cannabis désormais utilisé par de nombreuses personnes à travers le monde afin d’améliorer leur sommeil, leur niveau d’énergie, leur appétit et bien d’autres choses encore. Souvent consommé par voie orale, sous forme d’huile, il peut aussi être représenté sous formes de gummies à mâcher, se retrouver dans du chocolat, des chewing-gums, des infusions voire même de la bière. 

Le cannabis est classé comme un complément alimentaire au Royaume-Uni et il est illégal de le commercialiser en tant que produit de santé. D’ailleurs, il ne figure pas sur la liste des traitements autorisé par le NHS (le National Health Service britannique). Cependant, de nombreux pays, dont le Royaume-Uni, autorisent la conduite sous l’effet du CBD puisqu’il n’est pas psychoactif et contient moins de 0,1 % de THC. C’est cette dernière substance qui est responsable du high que les gens ressentent lorsqu’ils consomment du cannabis et ce qui les fait « planer ». 

Bien que les experts du sommeil aux États-Unis préconisent aux personnes pesant jusqu’à 70 kg de consommer entre 10 et 60 mg de CBD par jour par vigilance, l’étude sur laquelle nous nous concentrons aujourd’hui démontre que même une dose élevée de 1500 mg n’entraîne pas de troubles du sommeil.

Une étude pionnière 

Le Dr Danielle McCartney, de l’Université de Sydney, qui est l’auteur principal de l’étude, a déclaré que : « Bien que le CBD soit généralement considéré comme non toxique, ses effets sur les tâches relatives à la sécurité sont encore en cours d’établissement. Notre étude est la première à confirmer que, lorsqu’il est consommé seul, le cannabidiol est sans danger pour le conducteur. »

Seul le THC peut provoquer la sédation, l’euphorie et l’affaiblissement des facultés. Le CBD lui, ne semble pas intoxiquer ses utilisateurs. Au contraire, on lui attribue des effets calmants et antidouleur. Les concentrations maximales de cannabidiol dans le sang d’une personne sont atteintes en moyenne dans les trois à quatre heures suivant la prise orale.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :