iStock-1393778752

CBD : un intérêt thérapeutique contre l’eczéma et le psoriasis ?

Du fait de l’origine inflammatoire de leur pathologie, les personnes qui souffrent d’eczéma peuvent bénéficier de l’effet apaisant et anti-inflammatoire du cannabidiol (CBD) pour soulager leurs symptômes et améliorer leur qualité de vie. Dans cet article, la rédaction de 321CBD vous propose une revue de littérature concise sur l’intérêt thérapeutique du CBD chez les patients souffrant des dermatoses prurigineuses.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

Rougeurs surmontées de vésicules, démangeaisons intenses, prurit, apparition de croûtes de peau sèches, squames, irritation, perte de la pilosité, changement de pigmentation… les symptômes de l’eczéma sont connus de tous, et pour cause : il s’agit de la troisième maladie chronique cutanée la plus répandue dans l’Hexagone, touchant un Français sur trois (après l’acné et les mycoses). En France, l’eczéma motive jusqu’à 30 % des consultations en dermatologie. Et selon les estimations récentes, l’incidence de l’eczéma aurait doublé, voire triplé depuis le début des années 1990.

Si elle touche essentiellement les bébés et les enfants, l’inflammation caractéristique de l’eczéma peut apparaître à l’âge adulte. La maladie se caractérise par des phases de rémission relativement longues, entrecoupées de poussées plus ou moins importantes. Cette dermatose prurigineuse n’est pas contagieuse.

Comment souvent avec les maladies d’origine inflammatoire, le mécanisme de l’eczéma n’est pas encore bien compris par la science. Le facteur génétique est privilégié, mais des facteurs environnementaux semblent entrer en jeu. Les dernières études suspectent l’exposition prolongée et répétée à des allergènes, notamment des irritants chimiques, ainsi qu’une situation de stress et/ou d’anxiété chronique. L’eczéma peut prendre quatre formes diverses :

  •         L’eczéma aigu, qui commence par une rougeur mal limitée, avant d’évoluer vers la formation de vésicules puis de croûtes ;
  •         L’eczéma chronique, qui peut prendre une forme sèche, une forme lichénifiée ou encore une forme dyshidrosique ;
  •         La dermatite atopique, qui survient essentiellement chez les patients souffrant d’asthme, de rhinite allergique et/ou de conjonctivite allergique.

cbd eczema

Eczéma et psoriasis : quelles différences ?

Comme l’eczéma, le psoriasis est une affection cutanée courante qui touche des millions de Français. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui assèche la peau et qui provoque des démangeaisons moins intenses que l’eczéma. Analysons dans le tableau suivant les différences entre ces deux pathologies qui prêtent souvent à confusion.

Tableau 1 Comparatif entre l'eczéma et le psoriasis.

 

Eczéma

Psoriasis

Apparence

Aspect rouge et enflammé, plaques sombres, petites bosses surélevées, présence de pus.

Plaques rouges épaisses recouvertes d’écailles blanches, tâche bien délimitées, inflammation supérieure à celle de l’eczéma.

Localisation

Plis de la peau : zone intérieur du coude et du genou, cou, poignet, chevilles.

Zones extérieurs des plus de le peau : arrière des coudes, avant des genoux, paume de la pain, plante des pieds, zone génitale, cuir chevelu, ombilic…

Démangeaisons

Démangeaisons intenses, surtout la nuit.

Démangeaisons légères à modérées.

Âge d’apparition

Âge précoce (6 mois). L’eczéma s’atténue ou disparaît avec l’âge.

Pic d’apparition dans deux tranches d’âge : entre 20 et 30 ans, et entre 50 et 60 ans.

Déclencheurs

Des substances chimiques contenues dans les savons, parfums, détergents, fourrure d’animaux, tissus, moisissure, pollen, poussière, etc. Le stress et les changements hormonaux sont également en cause.

Le froid ou la transpiration.

Pronostic et complications

L’eczéma se résorbe généralement avec l’âge. La pathologie n’a généralement pas d’incidence sur la qualité de vie.

Le psoriasis dure toute la vie et peut résister au traitement. Cette pathologie augmenterait le risque de maladie cardiaque et/ou rénale.

Le CBD, l’eczéma et le psoriasis : que disent les études scientifiques ?

Comme dans toutes les pathologies impliquant un mécanisme inflammatoire, le CBD pourrait contribuer à la prise en charge des patients souffrant d’eczéma ou de psoriasis. Ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et apaisantes en font une molécule prometteuse. C’est en tout cas la conclusion que l’on peut tirer de quelques études scientifiques qui ont tenté d’évaluer l’intérêt thérapeutique de cet extrait de chanvre dans le traitement des dermatoses prurigineuses.

Commençons par ce commentaire de Peter Lio, président fondateur du Chicago Integrative Eczema Center et figure de proue de la recherche contre les pathologies cutanées : « Je pense que le CBD en application topique est un traitement très prometteur pour l’eczéma. En théorie, il pourrait réduire les démangeaisons, soulager la douleur et diminuer l’inflammation. Il pourrait également contribuer au rétablissement de la barrière cutanée ».

cbd psoriasis

Une étude récente (2019) a évalué l’intérêt thérapeutique des pommades enrichies au CBD dans le traitement des maladies inflammatoires de la peau et dans la cicatrisation :

  •         Méthodologie : étude spontanée, empirique et rétrospective de 20 patients présentant les deux affections cutanées les plus fréquentes : psoriasis (5 patients), eczéma atopique (5) et cicatrices résultant de pathologies cutanées (10). Les sujets ont reçu pour instruction de s’administrer une pommade topique enrichie en CBD sur les zones cutanées lésées deux fois par jour pendant trois mois de traitement.
  •         Résultats : sur la base d’une évaluation de l’hydratation, de la Perte Insensible en Eau (PIE) et de l’élasticité, les résultats ont montré que le CBD en application topique améliore de manière significative les différents critères de « qualité » de la peau tout en réduisant les symptômes de l’eczéma atopique et du psoriasis. Le score de l’indice PASI (Psoriasis Area and Severity Index) a également été amélioré. Aucune réaction irritante ou allergique n’a été rapportée pendant la période de traitement.
  •         Conclusion : l’administration topique de pommade au CBD (sans THC) est une alternative non invasive et efficace pour améliorer la qualité de vie des patients souffrant de certains troubles cutanés, en particulier sur fond inflammatoire.

Une autre étude réalisée en 2020 explique que le CBD présente un effet antimicrobien comparable à celui de certains antibiotiques utilisés contre l’infection au staphylocoque « aureus » qui peut survenir chez les personnes atteintes de dermatite atopique. Il s’agit d’une complication courante qui peut aggraver les poussées d’eczéma. Une étude clinique de plus grande envergure est en cours pour creuser ces conclusions, avec l’utilisation d’un gel de CBD de fabrication contrôlée chez 200 patients atteints de dermatite atopique modérée.

Concluons cette revue de littérature sur l’intérêt du CBD contre l’eczéma et le psoriasis par cette étude réalisée en 2019 par des chercheurs hongrois. Allons directement à la conclusion de ce travail de recherche : « Les efforts de recherche de ces deux dernières décennies ont sans aucun doute prouvé que les signaux cannabinoïdes influencent profondément plusieurs aspects de la biologie cutanée : la dérégulation endocannabinoïde est susceptible de contribuer à la pathogenèse de plusieurs maladies inflammatoires de la peau ». Le CBD présenterait ainsi un intérêt dans la capacité de la peau à se réguler et à rétablir son équilibre de manière autonome (homéostasie cutanée).

Les produits que nous vous conseillons
Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :