iStock-1337175810

Le CBC (cannabichromène) : présentation et bienfaits

Faites partie des premiers consommateurs à profiter des avantages considérables de ce cannabinoïde encore peu connu…

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler du CBD ou venez tout simplement de le découvrir et désirez en apprendre davantage ? Vous êtes au bon endroit ! Le CBC (ou cannabichromène) est le troisième cannabinoïde le plus courant, issu de la plante de cannabis. Malgré cela, il est bien moins connu que le très plébiscité CBD ou encore le célèbre THC et pour cause, puisque la science commence à peine à s’y intéresser de près. Alors à quoi correspond-t-il exactement ? Comment fonctionne-t-il et qu’est-ce que vous pouvez attendre de sa consommation en termes de bienfaits ? Nous faisons pour vous le tour de ses caractéristiques uniques

Le CBC, qu’est-ce que c’est ?

Définition et synthétisation du CBC (cannabichromène)

Issu du cannabis sativa, le CBC est l’un des composés chimiques de la plante qui, malgré le manque d’études à son sujet, possède un réel potentiel dans le traitement de certaines pathologies. En réalité, le CBC – que l’on appelle « cannabichromène » – fait partie des quatre principaux cannabinoïdes produits par la plante de chanvre et synthétisé à partir du CBCA (dans sa version acide), qui est lui-même issu du CBGA (acide cannabigérolique), ce qui explique qu’il ait certaines similarités au niveau de sa structure avec le THC, le CBD, le CBG ou encore le CBN.


Avec le temps, il se dégrade naturellement en CBL ou des suites de l’exposition artificielle de la plante à l’oxygène ainsi qu’à la chaleur. Ce processus est comparable à la dégradation du THC en CBN. Par conséquent, on trouve majoritairement du CBC dans les plants jeunes et parfois en très grande quantité, puisque certaines études des années 1960 font état de taux s’élevant jusqu’à à 60 % dans des souches de cannabis sativa anciennes ! À l’inverse, plus la plante mûrit et moins elle contient de CBC, pour descendre rapidement sous la barre des 1 % dans le chanvre cueilli et séché.

Histoire et origines du CBC

On doit la découverte, en 1966, du phytocannabinoïde qu’est le CBC, au même professeur que celui qui a déterminé la structure exacte du CBD trois ans auparavant. Alors qu’il partage une structure chimique qui est sensiblement la même que celle des autres cannabinoïdes, il s’en différencie par ses faibles affinités avec les récepteurs endocannabinoïdes CB1. C’est entre autres la raison pour laquelle il n’est aucunement psychoactif.

Néanmoins, du fait de sa capacité à se lier avec les récepteurs TRPV1 et TRPA1 à l’intérieur de notre organisme – impliqués dans la transmission des signaux relatifs à la douleur et à l’inflammation – le CBC promet d’être un agent intéressant pour soulager divers symptômes et maux, comme le fait déjà le CBD.

cbc-c-est-quoi

Quels sont les propriétés du CBC ?

Il faut avouer qu’à l’heure actuelle, on ne connait que peu de choses sur le CBC et ses propriétés. Toutefois, les premières études et informations récoltées suggèrent qu’il pourrait avoir un fonctionnement identique à celui des autres composés non psychotropes du plant de chanvre, à l’image du CBD, par exemple. Il agirait donc lui aussi sur la douleur et l’inflammation mais on ignore encore comment exactement. Enfin, il aurait également un rôle à jouer dans ce que l’on appelle « l’effet d’entourage », correspondant à la synergie des différents cannabinoïdes dont la combinaison décuple la puissance des effets.

En résumé, les rares études existant sur le cannabichromène le testent conjointement à d’autres cannabinoïdes et c’est dans ce contexte qu’il parait posséder des qualités on ne peut plus prometteuses.

Les bénéfices présumés du CBC

Le CBD pour améliorer les problèmes d’acné

Une étude de 2016 menée par le Journal of Experimental Dermatology, dans le cadre de tests réalisés sur de nombreux phytocannabinoïdes, suggère que le CBC est capable de limiter drastiquement la production de sébum, tout en agissant sur les inflammations cutanées. Le CBD ne serait donc pas le seul à avoir un effet sur l’assainissement des agents « pro-acnés » …

Le CBC contre la douleur

L’impact du CBD et du CBC sur les voies nociceptives – liées aux signaux de douleurs apparaissant suite à une fracture, une contusion ou une brûlure – a été testé par une équipe de chercheurs de Naples, sur des rats de laboratoires. Les résultats dévoilent que le CBC et le CBD interagissent avec différentes protéines cibles impliquées dans le soulagement de la douleur.

cbc-definition

Le CBC et la dépression

C’est en se basant sur les interactions connues entre les antidépresseurs prescrits de manière conventionnelle et le SEC (système endocannabinoïde) de l’humain, que les scientifiques ont voulu cette fois orienter leurs recherches sur les éventuels effets des phytocannabinoïdes consommés à la place des médicaments habituels. En 2010, une étude a alors été menée sur des souris pour confirmer que les différents composés du chanvre avaient une action propre sur la dépression. Il a aussi été démontré que cette action dépendait de la dose ingérée et que le THC ainsi que le CBC étaient les cannabinoïdes les plus efficaces puisqu’il n’y en aurait besoin que d’une dose inférieure à 20 mg/kg, en comparaison avec la dose minimale de CBD qui doit être égale 200 mg/kg pour que ce dernier puisse agir.

Le CBC pour empêcher la croissance des cellules cancéreuses ?

On utilise déjà la molécule de THC dans le cadre de certaines chimiothérapies mais cela reste limité en raison de ses effets psychotropes. C’est pourquoi les chercheurs s’intéressent depuis longtemps à des solutions alternatives pour le traitement de plusieurs cancers, comme le cancer du sein. Ils sont en quête de cannabinoïdes offrant les mêmes bienfaits, avec les effets indésirables en moins. Ainsi, en 2006, une étude a été menée sur des composés du plant de chanvre, dont le cannabichromène et les résultats sont très encourageants puisqu’ils laissent penser que le CBD serait l’inhibiteur de cellules cancéreuses le plus puissant. Viennent après lui le CBG puis le CBC.

Le CBC et la neurogénèse

Le compte rendu d’une étude de 2013, réalisée sur des souris à l’aide du CBD, du CBG et du CBC, révèle que le CBC est le plus prometteur des cannabinoïdes pour favoriser la neurogénèse. Si l’on en croit cette conclusion, cela signifie que le cannabichromène pourrait, à l’image du CBD, aider au ralentissement du processus neurodégénératif dans le cadre de maladies telles que Alzheimer, Parkinson et Huntington, en encourageant la production de nouveaux neurones dans le cerveau.

Comment utiliser du CBC et où s’en procurer ?

Il existe d’ores et déjà sur le marché cannabique des produits riches en cannabichromène, comme les huiles de CBC mais ils restent rares et sont donc pour la plupart assez coûteux. De plus, puisque les études mettent en avant l’intérêt que les consommateurs auraient à combiner le CBD et le CBC pour bénéficier de l’effet d’entourage, nous vous conseillons de vous tourner vers des huiles de CBD Full Spectrum, riches en cannabidiol et autres cannabinoïdes, comme le CBC afin de profiter de tous leurs avantages.

 

Les produits que nous vous conseillons
Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :