61

L’histoire Du CBD : Tout Ce Qu'il Faut Savoir

Le CBD ne cesse de faire parler de lui depuis quelques années grâce au boom des commerces en ligne ou physiques. Réputée pour posséder des bienfaits sur la santé des consommateurs, cette molécule a du plomb dans l'œil ! Mais savez vous exactement ce qu’est cette molécule et surtout, quelle est son histoire ? Nous allons voir tout ceci dans cet article. 

Quelle est l’histoire du CBD ? 

Le cannabis est connu dans le monde entier et ce, depuis des millénaires. Durant les siècles passés, les différents peuples situés aux quatre coins du monde semblaient connaître l’usage de cette plante et ces effets thérapeutiques. La connaissance de cette plante ne s'arrêta pas à ce stade, puisque certains peuples ont également utilisé le cannabis ( chanvre ), comme matière première pour le textile

Il est mentionné dans des textes anciens que le CBD, ou plutôt, le cannabis est utilisé depuis l’an 2300 avant Jésus-Christ. Plus précisément, l’usage du cannabis ou du chanvre, selon les appellations, est expliqué dans le livre Shu King, qui est bien évidemment, un livre très populaire en Chine. 

Dans ce livre, il est démontré que l’usage du chanvre était destiné à l’usage de fibres solides utilisées dans la fabrication de vêtements ou de cordes. Mais cela ne s’arrête pas à ce stade, puisque les peuples qui vivaient dans cette région du monde utilisaient également le chanvre comme médicament pour soigner certains maux. En 1000 avant Jésus-Christ, ils utilisaient encore le chanvre, car des fouilles dans des anciennes chambres funéraires ont montré des traces de chanvre. 

Selon certains archéologues, le cannabis était même utilisé environ 10.000 ans avant Jésus-Christ en Chine ! Mais cela reste une suggestion, bien que certaines fouilles archéologiques aient montré des résultats concluants.

Plus étonnant encore, le cannabis semblait également utilisé par les Egyptiens qui connaissaient parfaitement les différents usages et les différentes propriétés de cette plante. En effet, ils utilisaient le cannabis pour fabriquer des cordes, du papier et des tissus, grâce à sa plus grande résistance face aux dégâts du temps et aux poids ou tout autre facteur de risque. Mais l’usage médical était également connu par ce peuple ancien et plus précisément vers l’an 2000 avant Jésus-Christ , puisqu'ils utilisaient le cannabis pour soigner leurs inflammations ou leurs maux divers. 

Au moment des conquêtes amérindiennes ou africaines, le chanvre était majoritairement utilisé pour les cordages et les voiles des navires. Les marins savaient que le vent en mer était très capricieux et les cordages et les voiles de leurs navires étaient composés à 90 % de chanvre qui est très résistant. Par exemple, le célèbre navigateur Jacques Cartier, qui a officiellement découvert le Canada en 1535, bien que certaines suspicions estimes que ce sont les peuples nomades, comme les célèbres vikings, était à l’origine, cultivateur de chanvre

Depuis, à l’heure actuelle, le CBD se décline en différentes déclinaisons, comme les résines, les fleurs et le mode de consommation varient également selon les besoins des utilisateurs ou leurs envies. Le plus célèbre d'entre eux est le joint de cannabis et nous allons voir son histoire au fil des années.

Histoire CBD 321 CBD

L’histoire du joint de cannabis

Ce mode de consommation de cannabis très apprécié des fumeurs récréatifs et des jeunes en particularité est très célèbre dans le monde entier et ce, depuis des centaines d’années. 

La première trace écrite du joint de cannabis remonte en 1850 au Mexique lorsqu’un pharmacien de l’Université de Guadalajara découvre que des travailleurs agricoles mélangent du tabac et du cannabis dans leur cigarettes. Mais un enchaînement de circonstances va propulser la popularité de ce mode de consommation dans tout le pays.

En effet, la même année, une publication disponible dans “The Boston Medical and Surgical Journal” suggère un traitement pour traiter les problèmes respiratoires en mélangeant le cannabis avec différents produits comme de la belladone en affirmant que celui-ci permet d’espacer et de limiter les crises d’asthmes. 

Le mouvement jazz

Aux Etats-Unis, et notamment dans les 1920 avec l’arrivée massive d’alcool venant des pays voisins et la popularité du jazz, les gens se retrouvent souvent pour profiter de soirées musicales et alcoolisées. Cependant, cet hobbie augmente largement la consommation de cannabis dans ces lieux festifs. Mais les consommateurs ne sont pas les seuls responsables de cette popularité, puisque les jazzmans consommaient également du cannabis en public avec leurs fameuses “jazz cigarettes”. Cette attitude a grandement accentuée la popularité du joint de cannabis auprès des fêtards et des personnes passant dans la rue qui pouvaient apercevoir tous les faits et gestes. 

Il faut également savoir qu’à cette époque, le cannabis était sujet à différentes réglementations et n’était pas spécialement interdit, ce qui a grandement accentué la consommation. Dès lors, en 1960, lorsque le cannabis fut interdit car jugé trop dangereux pour les consommateurs, le mouvement le plus populaire de ces dernières années qui n'est autre que le mouvement hippie qui a permis à bons nombres populaires d’accentuer leur popularité.

Le mouvement hippies accentue la popularité du cannabis 

Le mouvement hippies qui a eu lieu dans les années 1960 et qui a perduré bien après a permis d’accentuer la popularité de ce mode de consommation. Perçu comme un mouvement libératoire, ce mouvement était en marge de la société, et être en marge de la société signifie également braver les interdits. Dans ces interdits, le cannabis était très présent et bon nombre de personnes adhérant à ce mouvement en consommait régulièrement, lors de rassemblements, ou dans l’espace privé. 

La panoplie des accessoires de fumeurs provient également de ce mouvement, comme les bijoux et accessoires afin de cacher leurs produits. Il est possible de comparer de mouvement à une grande famille réunie pour une seule et même chose, la liberté. 

Bien évidemment, pour rouler leurs joints, les consommateurs avaient besoin de feuilles à rouler, qui elles-mêmes contiennent une histoire à part entière. 

Les feuilles à rouler ont accéléré les choses ? 

Tout fumeur achète une marque spécifique de feuilles à rouler. Il faut savoir que la majorité d'entre elles ont vu le jour lors de l’apparition du tabac à fumer comme la marque OCB. Cependant, de nombreuses d'entre elles se sont diversifiées lors de l'arrivée des joints de cannabis dans le monde entier. 

Nous connaissons tous les feuilles slim, qui sont bien évidemment, plus longues afin de contenir plus de matière. Ces feuilles sont notamment destinées à la consommation de joints de cannabis qui ne cesse de gagner en popularité au cours des années 1900. 

Mais plusieurs marques se sont diversifiées en se lançant dans la fabrication et la commercialisation de feuilles à rouler slim à base de cannabis. Autrement dit, les consommateurs achètent des feuilles à rouler qui possèdent déjà du cannabis sur elles, et rajoutent du cannabis sous forme d’herbe ou de résine afin de consommer. Cela augmente le goût et les effets pour le consommateur. 

Malgré les interdictions et les populations réticentes face à cette plante qui attire autant qu’elle dégoûte, nous allons voir pourquoi les anciennes populations en consommaient régulièrement et à quel usage. 

Rappelons tout de même que la consommation de cannabis à usage récréatif est totalement interdite en France et que vous vous exposez à de lourdes sanctions.

Une meilleure compréhension du CBD ? 

Il est assez étonnant de voir que les anciens peuples connaissaient l’usage de cette plante et ces bienfaits tout en la cultivant librement, pour qu’aujourd’hui, cette plante soit sujette à différents doutes et à une grande réticence

Pour cela, il faut comprendre que les mentalités et les connaissances n’étaient pas les mêmes à ce moment-là. Les avancées médicinales et technologiques n’étaient également pas les mêmes et qui dit avancée médicale, dit aussi que certaines questions qui ne s’étaient pas posées avant peuvent apparaître. 

La compréhension du corps humain était également très différente de celle que l’on connaît actuellement. Prenons l’exemple du Moyen-Âge, qui est une période où la recherche a avancé à une vitesse faramineuse à cause des différentes guerres, comme la Guerre de Cent Ans, qui opposa les Français et les Anglais. Durant cette période, le corps humain n’était pas le sujet de tous les débats, et peu de personnes s’y intéressaient. 

Cependant, les médecins savaient que le corps était constitué d’organes, dans lesquels il y avait du liquide qui était appelé ‘humeur”, comme la salive, la sueur ou le sang. Plus les liquides étaient présents en grande quantité et en meilleure qualité, plus l’individu se sentait en forme, ou du moins devait se sentir en forme. Nous pouvons également reprendre l’exemple de la saignée, qui consistait à se “purger” de toutes les maladies en renouvelant son sang. 

Cependant, le chanvre était également très présent durant cette période et nombreux furent ses usages. Il faut savoir que même Charlemagne était au courant de cette plante et de ce fait, autorisa une augmentation de la production de cette plante en France.

Le manque d’informations sur le corps et sur les interactions de celui-ci avec certains produits ou certains ingrédients permettait d’accepter plus facilement l’usage de certaines matières ou certains produits pour des usages médicinaux. 

Aujourd’hui, le CBD est de plus en plus reconnu et semble être de mieux en mieux accepté par la population en général. Nous allons voir la chronologie du CBD, de sa découverte, à aujourd’hui.

La chronologie du CBD jusqu’à aujourd’hui

Aujourd'hui, la question du CBD est assez différente selon les personnes, les lois et les pays. Il faut savoir que la molécule n’a été découverte qu’en 1940, grâce à une équipe de scientifiques de l’Université de l'Illinois qui a réussi à isoler cette molécule tout en affirmant que cette dernière était toxique pour la santé. 

Durant les années suivantes, le CBD va subir quelques améliorations auprès des scientifiques et du monde médical.

1960, les premières recherches scientifiques 

Cependant, durant environ vingt ans, plus rien ne sera publié, étudié et analysé sur cette molécule, la laissant donc aux oubliettes jusqu’en 1963, où un scientifique, nommé Raphael Mechoulam qui est chercheur à l'Université Hebraïque commence à rattraper le retard. 

Il va réussir à trouver la composition de cette molécule ( Carbone 21 Hydrogène 30 Oxygène 2 ), ce qui représente une grande avancée dans la compréhension de celle-ci, puis, avec son équipe, il va réussir à isoler le THC l’année qui suit. En faisant cela, l’équipe de ce chercheur réussit à démontrer l’existence des deux molécules principales du cannabis, ce qui va grandement accentuer les recherches à venir et les différentes étapes thérapeutiques.

Différence CBD

Les premières études thérapeutiques du CBD sont lancées 

A partir des années 1970, le CBD prend une avancée fulgurante, puisque les premières études thérapeutiques sont lancées et vont grandement aider la compréhension de cette molécule et son utilisation par les anciennes civilisations. 

C’est ainsi que les chercheurs vont se rendre compte que le CBD permet de calmer les convulsions liées aux crises d’épilepsies chez les animaux. Cependant, la compétition est lancée et cela permet également de faire différentes découvertes sur son action bénéfique. 

Par exemple, quatre ans après cette découverte, une autre équipe prouve que le CBD peut agir comme un anxiolytique, c’est-à-dire qu’il permet de lutter contre l’anxiété. Cela va trop vite pour vous ? 

Quelques années seulement après cette découverte, une autre équipe permet de montrer que le CBD permet de calmer les nausées liées aux traitements à base de chimiothérapie pour les personnes atteintes de cancers. 

En l’espace de seulement une décennie, différentes équipes de chercheurs ont levé certains doutes sur cette molécule en démontrant ses bienfaits sur la santé. 

Les premiers traitements à base de CBD 

Les précédentes découvertes ont permis d'accélérer la compréhension de cette molécule sur les animaux, puis sur l’être humain. Le chercheur Raphael Mechoulam collabore avec une équipe de Sao Paulo en 1980 afin de démontrer les effets bénéfiques sur le corps humain et la santé des individus et cette collaboration est une réussite. 

C’est en 1988 que le CBD commence à connaître ses heures de gloires, suite à la découverte du système endocannabinoïde dans le corps humain et aux différents résultats qui commencent à séduire l’univers médical et scientifique. 

S’en suit plusieurs découvertes liées au CBD et sur le corps humain, comme pour la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, sur lesquelles le CBD va aider le patient en limitant la dégénérescence des neurones.

Par la suite, cette molécule va devenir légale dans différents états aux Etats-Unis et les premiers traitements à base de CBD arrivent sur le marché pour les personnes souffrants de différents maux liés à différentes maladies. 

Recherche CBD

Dans la continuité du CBD 

Suite à ces découvertes et au lancement de plusieurs traitements à base de CBD, le monde scientifique continue de s’intéresser à cette “molécule miracle”. Au début du deuxième millénaire, les scientifiques démontrent que le CBD peut soulager les patients atteints de schizophrénie ou de maladies cardiovasculaires

Mais plus récemment, des études ont démontré que le CBD était efficace dans le traitement contre les cancers en limitant la production de cellules cancéreuses et cette découverte est un vrai plus pour les personnes atteintes de ces pathologies. 

Des études ont également été lancées sur les animaux afin de voir si des résultats s’y appliquaient. Il a été démontré que le CBD pourrait calmer certains maux comme des douleurs ou des problèmes gastriques. Nous proposons des produits de CBD destinés aux animaux sur notre site. 

C’est ainsi qu’en France, un projet fut lancé pour 2021 concernant le traitement de certaines pathologies cancéreuses à base de CBD. Il ne reste plus qu’à voir les résultats sur les patients volontaires, mais l’espoir est grand.

Cependant, en France, le sujet du CBD est lié à beaucoup de controverses et il est important de bien comprendre les raisons de cette situation.

Huile de CBD

Le CBD en France, une histoire compliquée ? 

La France, le pays de notre enfance et de notre vie avec tous ses déboires et ses avancées politiques. Il faut savoir que le CBD et la France, ce n’est pas une grande histoire d’amour, même si depuis quelques années, très peu, à vrai dire, la France commence à accepter cette molécule. 

Ayant longtemps diabolisé le CBD à cause de sa provenance directe qui est du cannabis et de l’amalgame exercé avec le CBD et le THC, la France commence à ouvrir les yeux sur les bienfaits de cette molécule. Il faut savoir que l’Union européenne a autorisé la commercialisation de cette molécule depuis quelques années, mais en Europe, chaque pays autorise sa commercialisation ou non. 

La France a fait figure de bonne élève sur cette première parenthèse, puisqu’elle a autorisé à certains producteurs de chanvre de produire cette plante à une condition, qu'elle ne dépasse pas 0,2 % de THC et que le THC ne soit pas présent dans le produit final

Cette avancée a permis au marché du CBD et aux entrepreneurs ambitieux, de se lancer sur le marché en commençant à ouvrir des boutiques physiques ou en ligne. Cependant, certains commerçants, trop ambitieux, proposaient des produits non conformes et présentant un taux de THC supérieur à 0,2 %, voire 1 %. Il est également possible de retrouver des médicaments contenant du CBD dans leur composition, comme le Sativex, qui est prescrit pour les personnes atteintes de sclérose en plaques. 

La France jugée par l’Union européenne 

Comme nous l'avons dit plus haut, la France avait fait figure de bon élève pour la commercialisation du CBD dans un premier temps, mais tout en portant des interdictions sur ce même produit. 

En Novembre 2020, le couperet est tombé, puisque l’Union européenne a jugé illégale l’interdiction du CBD en France. Comme arguments, l’Union européenne précise que le CBD n’est pas un stupéfiant, et ne doit pas être considéré comme dangereux en vue des bienfaits procurés par cette molécule. 

Elle s’est également prononcée sur la non-compréhension des politiques français à propos des études scientifiques reconnues et très sérieuses sur le CBD montrant tous ses bienfaits et les différents types d'utilisations ou de fonctionnement. 

Il faut bien comprendre qu’en France, plusieurs types de produits à base de CBD sont illégaux, bien qu’ils ne représentent pas de danger à proprement parler, mais au yeux de la loi, ils peuvent causer des soucis. 

Cependant, dans certains pays d’Europe, le CBD est beaucoup plus populaire et reconnu. Quelles sont les conséquences et quelles sont les causes ? 

étude scientifique 321CBD

Vers une meilleure compréhension du CBD en Europe ? 

Les derniers évènements laissent penser que le CBD commence à avoir un avenir plus présent et plus toléré en Europe et en France, durant les années à venir. Plusieurs pays d’Europe sont également bien en avance comparé à la France sur la question du CBD. 

Par exemple, en Suisse, le CBD y est autorisé depuis 2011 et ne doit pas dépasser 1 % de THC. Si nous prenons l’exemple de l’Allemagne, le CBD y est autorisé sous forme médicale depuis 2017 et ce marché représente également le plus grand marché d’Europe. 

Il est possible de penser que le CBD deviendra légal dans tous les pays d’Europe, mais il faudra d’abord changer certaines mentalités, ou apporter les preuves exactes de ces bienfaits sur plus de sujets. 

Néanmoins, plusieurs signes semblent montrer que le CBD est de mieux en mieux compris et accepté par certains dirigeants d’Europe. Par exemple, clamer haut et fort que le CBD n’est pas un stupéfiant, permet de faire changer certaines mentalités sur cette question. De plus, juger l’interdiction de la France à propos du CBD, illégale, semble également pouvoir faire changer les avis sur cette molécule et se rendre compte, enfin, qu’elle est très prometteuse pour certaines pathologies. 

A ce titre, le CBD peut se cultiver en France, mais dans un seul but, l’usage industriel. Nous allons voir à présent comment le CBD peut se cultiver. 

Comment se cultive le CBD ? 

Le CBD mérite d’avoir la main verte pour pouvoir cultiver des plantes avec un faible taux de THC. En France, le chanvre, dont est extrait le CBD, est principalement destiné aux usages industriels que nous allons citer : 

  • En construction, avec la chènevotte qui est issue de chanvre ; 
  • En isolation, puisque le chanvre et la matière travaillée du chanvre propose une excellente isolation ; 
  • En plomberie, avec la filasse qui est une fibre tirée du chanvre ; 
  • En biomatériaux ; 
  • En tissu pour le textile. 

Il en existe bien d’autres, mais les principaux usages industriels du chanvre sont ceux-ci. Il est plutôt étonnant de voir que le chanvre s’utilise depuis des années comme matériau de construction, lorsque l’on à l’image en tête d’une tête de chanvre. 

Concernant sa culture, elle est soumise à de strictes restrictions annoncées par l’Union européenne. C’est-à-dire que la plante cultivée ne doit pas dépasser 0,2 % de THC. En France, la culture du chanvre s’applique à cette règle, mais également à une seconde, qui consiste à cultiver une variété autorisée parmi 24 variétés autorisées en France selon l’arrêté du 30 Septembre 2019 - Article 1

Mais nous espérons que la France va accentuer sa considération du cannabis thérapeutique comme légale, et selon le Premier Ministre Edouard Philippe, considérer la culture de ce cannabis thérapeutique. Cependant, depuis ce temps-là, nous sommes dans un “temps mort” qui ne permet pas l’avancée de ce sujet sur la table. 

Attention tout de même à l’usage que vous voulez du CBD afin de ne pas vous exposer à des sanctions qui peuvent parfois être lourdes et relever de la prison.

Certaines conditions pour la culture du chanvre 

Le chanvre est une plante assez capricieuse qui n’aime pas les changements brutaux de température ou d’emplacement. Le chanvre doit se cultiver au soleil et sur un sol qui y est également exposé afin de se développer correctement. 

L’avantage de cette plante, c’est qu’elle ne nécessite pas de beaucoup d’entretiens. Par exemple, elle ne nécessite pas d’arrosages fréquents puisqu’elle se régule au cycle jour/nuit et ne nécessite pas d’entretiens contre d’éventuelles menaces liées à des parasites. 

C’est une plante facile à cultiver, mais qui nécessite la main verte afin de ne pas rater sa récolte qui doit se faire en Mai. Il est possible de cultiver du chanvre à peu près partout sur la planète, à condition que ces éléments soient réunis et que votre pays en autorise la culture. 

Il est important de bien différencier l’usage personnel de cette plante, et l’usage industriel. Il vous faudra une autorisation pour effectuer un usage industriel, mais vous devrez également conserver les différents sachets de graines et les factures en cas de contrôle. 

321CBD n’est pas responsable de l’utilisation finale choisie par le consommateur de CBD, ni de sa production.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :