Overseed image a? la une comp

Overseed lève 2,5 millions d’euros pour sa rechercher sur le cannabis thérapeutique

Le 30 novembre, après s’être vue décerner par l’ANSM la première licence R&D sur le cannabis en France, la start-up biotech Overseed, a annoncé avoir levé 2,5 millions d’euros de fonds auprès de business angels, dans le cadre de sa recherche agronomique et génétique sur le cannabis médical. Créée en janvier 2021 à Orléans, la biotech Overseed a reçu de l’ANSM (l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament), le premier agrément français jamais délivré. Ce dernier l’autorise à enclencher une phase de Recherche & Développement génétique et agronomique autour du cannabis. La start-up française a alors décidé de boucler une levée de fonds s’élevant à 2,5 millions d’euros pour la financer jusqu’en 2023.

Expérimentation du cannabis médical : la France anticipe et prévoit la relève

Cet agrément doit permettre d’anticiper la fin de l’expérimentation sur le traitement au cannabis médical, menée en France depuis le mois de mars 2021, censée durer jusqu’en 2023. Pour rappel, la substance est utilisée pour pallier aux douleurs et améliorer la qualité de vie de patients atteints de neuropathie, d’épilepsie, de sclérose en plaques ou pour soulager leurs traitements par chimiothérapie ou de soins palliatifs. Cependant, la production de cannabis thérapeutique étant encore interdite en France, les produits utilisés sur ces patients sont tous importés. 

Selon Hugues Péribère, ingénieur agronome et président d’Overseed, le but de cette opération est d’être prêt à commercialiser des produits de qualité pharmaceutique d’ici 2023 – date à laquelle l’expérimentation française prendra fin – tout en espérant également que la production et la généralisation des traitements seront autorisées à ce moment là.

 

Exigences de l’usage pharmaceutique du cannabis 

Utilisés à des fins médicales, les produits à base de cannabis se doivent d’avoir une composition très précise de certaines molécules, telles que le CBD ou le THC. De plus, une grande stabilité de la plante est requise pour pouvoir garantir l’homogénéité des semences. À ce titre, les recherches seront aussi axées sur la transformation des fleurs de cannabis en traitements sous forme d’huiles ou de fleurs séchées à inhaler. Le processus est délicat car la composition du produit ne doit en aucun cas être altérée lors de l’étape du séchage ou d’extraction. Overseed prévoit de sous-traiter l’extraction à un laboratoire spécialisé anonyme.

Si Overseed est la toute première entreprise française à recevoir cette autorisation, on peut deviner que ça ne sera néanmoins pas la dernière. Il ne reste plus qu’à la France à rattraper son retard face aux autres pays ayant légalisé le cannabis médical depuis un moment déjà.

 

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :