cbd-digestion-principale

Digestion difficile : quelles sont les solutions ?

Que vous vous sentiez mal après un repas trop copieux et un diner tardif arrosé ou que vous vous sentiez ballonné avec la sensation d’être serré dans vos vêtements sans raison apparente, c’est sûrement que vous souffrez de troubles dyspeptiques. Ces problèmes de digestion fréquents proviennent la plupart du temps d’un dysfonctionnement au niveau du tube digestif. Cela est parfois lié à des pathologies comme le syndrome de l’intestin irritable mais aussi à de mauvaises habitudes alimentaires, voire à un changement dans l’alimentation. Cela peur par exemple être le cas lors des fêtes de fin d’année. La digestion se retrouve alors perturbée par des repas pus longs et plus lourds. Heureusement de nombreuses solutions existent pour que chacun puisse être en mesure d’améliorer son hygiène de vie et lutter contre la digestion difficile. Qu’est-ce qui entraine la mauvaise digestion et comment la faciliter ?

Comment savoir si j’ai une digestion difficile ?

Autrefois appelée « crise de foie », l’indigestion survient quand on a mal digéré quelque chose. Il peut s’agir d’un produit avarié, d’un aliment auquel on est allergique, un surplus d’alcool ou une trop grande quantité de nourriture. Les sucs digestifs, d’origine biliaire, dont le rôle est d’émulsionner les graisses pour faciliter leur absorption par l’intestin et donc la digestion, n’arrivent alors plus à suivre. On se retrouve dans ce cas ballonné et/ou nauséeux, pris de crampes abdominales et victime de vomissements et/ou de diarrhées, voire même dans certains cas de fièvre. Les longs repas copieux obligeant à rester immobiles pendant de longues heures peuvent être des facteurs aggravants.

Pourquoi j’ai des problèmes de digestion : les différentes causes ?

Généralement, les problèmes de digestion sont causés par des facteurs externes tels que les mauvaises habitudes alimentaires, l’excès de nourriture ou l’ingestion d’aliments non adaptés, l’excès d’alcool etc.

Certaines personnes sont également sensibles à l’aérophagie car elles avalent une trop grande quantité d’air en mangeant, ce qui peut provoquer un inconfort important ainsi que des éructations.

Aussi, tout dérangement de type gastro-intestinal, de même que toutes les maladies nuisant à la bonne santé du foie et du pancréas, peuvent altérer la digestion puisque ces derniers participent activement au processus de digestion. De plus, les personnes souffrant de problèmes psychiques, comme l’anxiété, sont aussi davantage susceptibles d’avoir des troubles digestifs, sans parler des problèmes de surpoids ou de la consommation de tabac et d’alcool, qui mettent à mal la digestion, acidifient l’organisme et sont hautement inflammatoires.

Enfin, certains médicaments comme l’aspirine, les traitements contre les reflux gastriques (les inhibiteurs de la pompe à protons), les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les antibiotiques et traitements contre l’ostéoporose ou encore l’érection, peuvent augmenter l’inconfort digestif.

Par ailleurs, certaines périodes perturbant l’équilibre hormonal de la femme sont aussi propices à ce genre de désagréments C’est notamment le cas de la grossesse ou de la période des règles, durant lesquelles le système digestif est souvent perturbé.

Cependant, souffrir de troubles digestifs peut des fois être le signe de maladies plus graves, sous-jacente, telles qu’une inflammation de l’œsophage ou de l’estomac (ulcère, gastrite etc.), de calculs biliaires, d’une pancréatite, de tumeurs gastro-intestinales et même de cancers

Les symptômes les plus courants de la digestion difficile

Fréquemment, on remarque que l’on a du mal à digérer lorsque l’on a une sensation de lourdeur au niveau de l’estomac, pouvant aller jusqu’à donner la nausée. On a également une impression de satiété qui arrive rapidement alors que l’on a que peu mangé, des ballonnements, des brûlures d’estomac, des éructations, des crampes, spasmes et maux de ventre, voire des maux de tête.

Si les problèmes de digestion ne durent pas plus de 48 heures, il n’y a pas de quoi s’alarmer. Il suffit à ce moment là d’adopter un régime alimentaire strict jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre. C’est seulement quand ce genre de symptômes s’installent durant plus de six mois que l’on peut parler de dyspepsie fonctionnelle.

Le lien entre nos modes de vie modernes et les troubles digestifs…

La sédentarité, la nature de notre alimentation, le stress et le manque de sommeil sont autant de facteurs à prendre en considération lorsque l’on cherche les causes de ses problèmes de digestion. Le manque de mouvements et d’activité physique ralentissent le transit et nuisent au confort digestif. En ne travaillant pas assez nos muscles du ventre, la motricité intestinale est diminuée, ce qui provoque entre autre une accumulation de gaz dont l’ évacuation est ralentie.

Ensuite, l’alimentation transformée, appauvrie en vitamines et nutriments n’aident pas à garder un métabolisme sain et rapide, qui digèrera mieux. Puis sachant que nos intestins sont notre troisième cerveau et qu’ils sont à ce titre très sensibles au manque de sommeil et au stress, il n’est pas étonnant de voir que les émotions se ressentent sur le transit.

Les bons réflexes à adopter

Après un retour de vacances, un repas de fête ou un voyage gastronomique, mieux vaut adopter un régime particulier, afin de laisser le temps à tout notre système digestif de retrouver ses repères. On misera sur les légumes en grandes quantités, tels que les asperges, le fenouil, le céleri ou le poireau et on boira beaucoup d’eau pour éliminer.

Le soir, privilégiez les potages de légumes. Exit les croutons gras et la crème ! Si vraiment vous y tenez, ajoutez du lait écrémé ou végétal.

Mangez suffisamment à table, ne grignotez pas entre les repas et bannissez tout ce qui est à la fois gras et sucré. Votre intestin a besoin de se reposer…

Pratiquez une activité physique douce aussi souvent que possible comme la marche, le vélo ou la nage, pour récupérer plus vite, activer votre circulation sanguine et faire bouger votre lymphe.

Les traitements vers lesquels se tourner pour les problèmes de digestion

Les traitements proposés dans le cadre de problèmes de digestion agissent spécifiquement sur le foie, en facilitant la production de la bile ainsi que sa sécrétion au niveau de l’intestin. Certaines plantes qui ont des vertus allant dans ce sens sont d’ailleurs utilisées dans la composition de ces médicaments, comme le fumeterre, le curcuma, le boldo, le pissenlit, l’artichaut, le romarin et l’absinthe.

Orientez-vous vers des produits contenant des enzymes nécessaires à la digestion pour soutenir cette dernière et enrichis en charbon végétal, qui combat la production de gaz en excès.

Par conséquent, les médicaments traditionnellement utilisés pour venir à bout des troubles digestifs, dont ceux d’origine hépatobiliaire, sont soit :

  • Des cholagogues, qui soutiennent l’évacuation de la bile vers l’intestin ;
  • Des cholérétiques, qui favorisent la sécrétion de la bile et des hépatotropes, comme l’arginine, le legalon, le citrate de bétaïne, le cantabiline, l'hépargitol, le sulfarem et le sorbitol ;
  • Des enzymes digestives et alimentaires (voir le pancrélase);
  • Du charbon activé (voir pour le carbosylane) ;
  • Des plantes comme l’artichaut, la mélisse, le chardon-marie ou le fumeterre, qui ont de grandes propriétés cholérétiques ou cholagogues ;
  • Des médicaments homéopathiques, comme le bilinium complexe n° 113, l’homéorégul, le carominthe, le digestodoron, le L114, le billerol, le choléodoron et le gastrocynésine ;
  • De la phytothérapie avec les Arkogélules à la mélisse, l’oddibil, le chophytol et l’hépanéphrol.

Se libérer des troubles gastro-intestinaux grâce au CBD

Vous pouvez aussi soigner votre système digestif avec une alternative naturelle et sans danger pour votre santé, grâce au CBD qui agit sur :

  • L’inflammation

Le CBD et la santé de nos intestins sont étroitement liés puisque, l’inflammation, qui est au cœur des problèmes de digestion et des maladies en général, peut être atténuée voire éradiquée avec le cannabidiol !

Le CBD est une molécule à la fois puissante et inoffensive qui permet de réduire l’inflammation dans tout l’organisme, en activant certains récepteurs endocannabinoïdes. Les récepteurs CB2 ralentissent alors la libération des cytokines pro-inflammatoires, responsables de l’inflammation.

  • Les nausées

Qui dit troubles intestinaux dit souvent nausées et parfois même vomissements. Et bien bonne nouvelle car le CBD a une action antiémétique, régule la production de sérotonine et agit en parallèle sur les anamides qui stimulent quant à eux les effets antiémétiques des récepteurs CB1.

  • La douleur

Lorsque l’on a du mal à digérer, s’en suivent bien souvent des douleurs, liées à l’inflammation du tractus gastro-intestinal. Le CBD est donc un supplément de choix puisqu’il agit sur ces deux problématiques, tout en étant un antidouleur naturel. En prenant régulièrement du CBD, vous agirez sur la réponse de votre cerveau à la douleur qui sera réduite.

  • La motricité de nos intestins

Le cannabidiol peut ralentir les contractions musculaires de la sphère digestive par son action sur les récepteurs opioïdes mais il a aussi un impact sur le neurotransmetteur ACh, qu’il supprime. Tous deux ont un impact sur la motricité intestinale.

Les produits que nous vous conseillons
Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :