cbd-usa-principale

Pourquoi les États-Unis sont-ils les précurseurs de l’histoire du CBD ?

Depuis quelques années, le cannabis fait beaucoup parler de lui. Drogue pour certains, molécule thérapeutique pour d’autres, cette substance est au centre d’une grande polémique. Dérivé du chanvre, le CBD est depuis longtemps utilisé pour apaiser certaines maladies et soulager les douleurs chroniques. On retrouve même des traces de cette substance dans les anciens écrits.

Quelle est donc l’histoire du CBD ? Comment cette substance a-t-elle réussi à envahir le commerce international ? Quels sont ses bienfaits ou ses inconvénients ? Dans cet article, nous vous parlons plus en détail du rôle des États-Unis, considérés comme les précurseurs de l’histoire du CBD et plus largement, du cannabis.

Le rôle des États-Unis dans la démocratisation du cannabis

Le joint de cannabis est l’une des formes de consommation de cette substance les plus populaires et les plus appréciées. La consommation de joints de cannabis remonte approximativement à 1850 au Mexique, où on trouve des traces écrites décrivant des agriculteurs mexicains qui consommaient des cigarettes de tabac mélangé à du cannabis. Si ce mode de consommation était restreint à cette zone du pays, il n’en a pas fallu beaucoup pour rendre le cannabis populaire à travers le monde entier.

En effet, vers la même année, une publication scientifique apparaît dans le « The Boston Medical and Surgical Journal », stipulant tous les bienfaits de cette substance sur l’asthme et proposant un traitement à base de chanvre mélangés à d’autres molécules, telles que la belladone, pour soigner les patients asthmatiques.

Au fil des années, une succession d’événements divers a fait que le cannabis soit de plus en plus vulgarisé à travers le monde.

La folie du jazz

Vers les années 1920, les États-Unis connaissent une véritable fureur du jazz, des fêtes musicales et tout l’alcool qui accompagne ces soirées festives. Bien entendu, les joints de cannabis sont très consommés dans ce genre d’événements. À cela on ajoute l’apparition de la mode du « jazz cigarettes » que les jazzmen utilisaient au vue de tous et qui contenaient du cannabis, ce qui a encore plus encouragé la culture du chanvre.

Il faut savoir qu’à cette époque, le cannabis était parfaitement légal. Ce n’est qu’à partir de 1960 qu’il fût interdit à la libre consommation car considéré comme trop dangereux pour la santé.

Le mouvement hippie aux États-Unis

Dans les années 1960, on assiste à l’apparition du mouvement hippie, qui visait à braver tous les interdits. Et parmi les nombreux interdits, on trouve le cannabis. Cette substance était donc très consommée durant cette période et les accessoires pour la fumer étaient nombreux, car il fallait toujours se cacher.

Cannabis et CBD

Le cannabis contient un large groupe de molécules, notamment le CBD ou cannabidiol. Contrairement à ce qui est encore répandue, cette substance n’est pas dangereuse pour la santé. Bien qu’elle ait une action apaisante et relaxante sur le corps, elle ne provoque pas de dépendance ni de problèmes d’addiction. Tout au contraire, le CBD est aujourd’hui vastement utilisé pour traiter certains troubles neuronaux, certaines pathologies et pour soulager les douleurs chroniques.

Parmi les autres molécules retrouvées dans le plant de chanvre, on retrouve le THC. Contrairement au CBD, cette substance est psychotique et possède un effet planant. C’est pour cela qu’elle est interdite à la vente. Il faut donc faire la part des choses et savoir différencier entre ces deux molécules : si la deuxième est illégale, la consommation du CBD est désormais approuvée dans de nombreux pays.

Les États-Unis, précurseurs du CBD

Aujourd’hui, la légalisation du CBD varie d’un pays à un autre. Il faut savoir que la découverte de cette molécule, présente dans le chanvre, remonte à l’année 1940 grâce à une équipe de chercheurs américains de l’université de l’Illinois. À noter que lors de sa découverte, le CBD était considéré comme toxique. Avec le temps, cette molécule a subi des améliorations pour l’adapter à un usage médical.

Premières recherches scientifiques sur le CBD

Il faudra attendre jusqu’en 1960 pour voir de nouvelles recherches et de nouveaux articles traitant du CBD. En effet, depuis sa découverte en 1940, cette substance a été oubliée et c’est le professeur Raphael Mechoulam qui reprendra les recherches.

Ce dernier va isoler cette molécule et va trouver la formule chimique du CBD. L’année suivante, il découvre la formule du THC, ce qui représente une avancée majeure pour le domaine thérapeutique.

Premières études thérapeutiques du CBD

Vers l’année 1970, on commence à comprendre le fonctionnement du CBD, ses effets sur le corps et les bienfaits de son utilisation.

Les chercheurs vont découvrir que cette molécule possède un effet calmant sur les convulsions qui accompagnent les crises d’épilepsie. L’année qui suit, on découvre qu’elle possède un effet calmant et anti-stress, parfait pour lutter contre l’anxiété. Après quelques années, le CBD s'est avéré efficace pour soulager les nausées liées à la chimiothérapie ainsi que pour limiter les symptômes et retarder la dégénérescence neuronale liée à la maladie d’Alzheimer. Les découvertes ne s’arrêtent pas là et chaque année on découvre un autre avantage du CBD.

Premiers traitements à base de CBD

Suite aux découvertes liées au CBD, de plus en plus de chercheurs se posent la question de l’intégrer comme traitement médical pour soigner ou soulager certaines maladies. Vers 1980, on comprend le fonctionnement du système endocannabinoïde dans l’organisme, ce qui propulse en avant le CBD. Petit à petit, cette molécule devient légale dans plusieurs états des USA et les premiers traitements à base de cannabidiol font leur apparition sur le marché.

Le CBD aujourd‘hui

Le CBD séduit toujours par ses effets et son fonctionnement. Même si un flou légal demeure toujours autour de son utilisation, il est autorisé dans de nombreux pays. Il existe sous différentes formes, que ce soit de l’huile de CBD, des infusions, des crèmes à base cannabidiol ou même des liquides de cigarettes électriques. Il est intégré dans de nombreux traitements, notamment pour traiter les maladies neuronales (Alzheimer, démence), les troubles psychiques (dépression, schizophrénie, etc.) et pour soulager les douleurs (spondylarthrite, arthrose, etc.). Les recherches concernant cette molécule continuent toujours et on assistera sûrement dans le futur à l'apparition de traitements innovants grâce à cette molécule riche en vertus.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :