iStock-1318680598

Plante de cannabis mâle ou femelle : quelle est la différence fondamentale ?

Chez les êtres humains, la reproduction est assez simple. Mais comment se fait la reproduction chez les plantes, plus précisément chez la plante de cannabis ou Cannabis sativa ? Y a-t-il des mâles et des femelles ? Si oui, quelles sont les différences entre les deux ? Et surtout, comment faire pour les reconnaître ? Nous vous éclairerons à travers cet article.

La reproduction du cannabis

Chez les plantes, il existe plusieurs modes de reproduction. Certaines sont hermaphrodites, c’est-à-dire que la plante possède le pistil et les étamines sur la même fleur. D’autres plantes sont monoïques, elles ne sont pas hermaphrodites, mais elles possèdent les organes reproducteurs mâles et les organes reproducteurs femelles sur le même plant.

La plante Cannabis sativa est dioïque, les organes reproducteurs femelles et mâles se trouvent sur des plantes différentes. On peut comparer la reproduction de cette plante à celle des humains, ils ont besoin d’un mâle et d’une femelle.

Pour la reproduction du cannabis, il faut passer par la pollinisation, le pollen de la plante mâle se déposer sur la fleur de la plante femelle afin de la féconder. Il existe également des plantes de cannabis qui sont hermaphrodites, une seule plante suffit afin que la reproduction ne se déroule.

Pourquoi les plantes femelles sont très importantes ?

Afin de vapoter ou de rouler un joint, seules les fleurs des plantes femelles sont utilisées, à condition qu’elles ne soient pas fécondées. Cette technique est appelée sensimilla. On choisit les plantes femelles, car elles produisent plus de THC que les plantes mâles.

Et la fécondation dans tout ça ?

Si vous souhaitez cultiver du cannabis, sachez que la fécondation devra être évitée à tout prix, c’est très important pour le bon déroulement de votre culture.

Il faut savoir que toute l’énergie de la plante part directement à la production des graines après fécondation et cela a plusieurs conséquences. Tout d’abord, lorsqu’elle est fécondée, la plante femelle produit des fleurs de plus petite taille. Aussi, le développement des graines se fait au niveau de la plante femelle fécondée. Ces graines peuvent tout à fait exploser lorsqu’elles sont en contact avec la chaleur. De plus, leur fumée peut être assez toxique pour la santé lorsqu’elle est inhalée.

C’est pour cela que l’on utilise que les plantes femelles non fécondées. Pour réussir votre récolte de cannabis, veillez à bien séparer les plantes mâles et les plantes femelles.

mâle femelle cannabis

Les graines de cannabis féminisées

Il est tout à fait possible de féminiser les graines de cannabis, il s’agit de sélectionner de manière artificielle les graines de cannabis qui donneront des plantes femelles.

Il existe de nombreuses techniques fiables qui permettent d’obtenir des graines féminisées, on adapte généralement le cycle d'éclairage afin que seules les graines femelles puissent se développer.

On utilise également de l’argent colloïdal afin de traiter les plantes femelles ou encore une solution de thiosulfate d’argent. Les plantes traitées auront des pollens mâles, mais ne contenant qu’une génétique femelle afin d’obtenir à chaque fois des graines femelles. Cette technique est plus fiable que les cycles d’éclairage.

100 % des plantes sont des femelles ?

Bien que des traitements de haute précision soient utilisés et qu’il s’agisse de méthodes assez fiables, on ne peut pas obtenir un résultat de 100 % de réussite. Il se peut que dans certains cas une plante mâle soit issue d’une graine dite féminisée. C’est pour cette raison qu’il faudra rester vigilant et vérifier la plante même s’il est issu d’une graine féminisée.

Reconnaître les plantes mâles et les plantes femelles

Pour tout cultivateur, il est primordial de savoir identifier les plantes de cannabis mâles et les plantes de cannabis femelles. Avoir des plantes mâles et femelles n’est pas du tout recommandé, car vos récoltes ne seront pas productives.

Découvrons la particularité des plantes des deux sexes et comment faire afin de les reconnaître.

Une plante femelle

Les plantes femelles ont la particularité d’être plus touffues et plus saines que les plantes mâles, elles ont d’ailleurs beaucoup plus de branches. On peut facilement les reconnaître en début de floraison, car les branches possèdent plein de petits poils où vont se développer les têtes.

Mais il existe des méthodes pour déterminer si votre plante est une femelle avant même le début de la floraison. Il suffit simplement d'examiner l’endroit où la feuille naît ou aisselle des feuilles. Si la plante est une femelle, vous pourrez observer un poil qui sort d’une petite boule. Il est recommandé d'utiliser une loupe afin de mieux l'examiner. Il s’agit d’une méthode assez fiable, car le poil en question est visible plusieurs semaines avant la floraison.

Après six semaines de la germination de la plante, vous pourrez entièrement différencier une plante mâle d’une plante femelle, vous pourrez donc les séparer afin d’éviter toute fécondation.

Une plante mâle

Les plantes de cannabis mâles sont assez différentes des femelles. Leur apparence est moins saine qu’une plante femelle et elles sont moins touffues que les plantes femelles, elles possèdent également beaucoup moins de branches et sont moins hautes.

Aussi, en observant une plante mâle, il est possible de voir des boules de petite taille sous l’aisselle des feuilles, mais il n’y a pas de poil qui en sort et elles sont généralement plus grandes que celles des plantes femelles.

cannabis mâle et femelle

Reconnaître les plantes hermaphrodites

Bien que cela soit assez rare, il est possible qu’une plante de cannabis développe des organes sexuels femelles et mâles sur la même plante, celle-ci sera donc hermaphrodite. Dans ce cas, on parlera d’autofécondation.

Les plantes hermaphrodites sont une conséquence de mauvaises circonstances, il s’agit d’une réponse de la nature. Elles se développent généralement suite à une maladie, à un endommagement, à un manque de nutriments, et même à des circonstances météorologiques défavorables. Il existe des prédispositions génétiques également, cela dépend de la source. Mais souvent, les conditions défavorables sont la première conséquence, c’est pour cela qu’il faudra bien prendre soin de votre plante de cannabis, car elles sont très fragiles et sensibles.

Tout comme avec une plante mâle, avoir une plante hermaphrodite suffit à remplir tout une serre en peu de temps. Il s’agit d’une situation désagréable pour les cultivateurs qui n'aiment pas le pollen des fleurs mâles. La conséquence sera que les fleurs femelles deviendront petites et produiront des graines, et surtout auront une très faible teneur en THC.

Comment identifier une plante hermaphrodite ?

De manière générale, deux types de plantes hermaphrodites sont distinguables. La première plante possède les organes sexuels mâles et femelles bien distincts à la naissance des feuilles. Vous pourrez observer une petite boule avec un poil (femelle) et une boule plus grande (mâle).

La deuxième plante possède une sorte de boule à l’envers au niveau des aisselles des feuilles qui ressemble à une banane, celle-ci contiendra le pollen nécessaire à la fécondation.

Conclusion générale

Connaître le sexe d’une plante de cannabis n’est pas évident, mais il s’agit d’une étape nécessaire afin d’optimiser la production, car la fécondation impacte négativement la quantité de THC contenue dans les plantes femelles. Seule la fleur de cannabis non-fécondée d’une plante femelle est utilisée afin de produire des cannabis. Il est donc essentiel d’identifier les plantes hermaphrodites et mâles.

Les produits que nous vous conseillons
Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :