iStock-1304242096

En quoi le chanvre peut-il devenir un produit écologique ?

Dans l’imaginaire collectif le chanvre est majoritairement associé au cannabis, à une drogue, ou depuis quelques années aux produits à base de CBD.

Pourtant le chanvre a bien plus à offrir. Que ce soit dans l’industrie textile ou dans l’alimentation, il peut constituer une solution écologique durable.

Découvrez dans cet article les nombreux bienfaits du chanvre pour l'environnement !

Qu’est-ce que le chanvre ?

Le chanvre est une plante de la famille des Cannabinacées utilisée depuis des millénaires, qui n’a pas toujours eu mauvaise réputation. En effet, il était utilisé à l’origine pour fabriquer des vêtements, des voiles de bateau, des cordes, de la papeterie et divers autres objets.

Cette plante peut être cultivée dans de nombreux climats car elle s’adapte facilement aux conditions météorologiques. On en trouve d’ailleurs sur la plupart des continents, à l’exception des pôles.

Cultivé depuis des milliers d’années, c’est dans les années 1900 que le chanvre a vu son déclin commencer pour plusieurs raisons. Premièrement il a été associé à la substance psychotrope d’une molécule de la plante. Cette mauvaise publicité lui a fait défaut. Mais c’est aussi l’industrialisation et l’arrivée des matières issues du pétrole ainsi que l’expansion de l’industrie du coton qui ont mis les cultures de chanvre de côté.

Bon à savoir : avant les années 1900 la France possédait plus de 170 000 hectares de champs de chanvre.

De nos jours, la culture du chanvre s’est développée en France, et on l’utilise dans de nombreux domaines : cosmétiques, textile, alimentation, isolation, etc.

Pourquoi le chanvre est-il écologique ?

Un des avantages principaux de la culture du chanvre est que cette plante est naturellement résistante aux parasites et les repousse grâce à son odeur : ainsi il n’y a pas besoin d’utiliser de pesticides ou d'herbicides, contrairement à la plupart des cultures. 

Il a également été constaté que cette plante peut à terme améliorer la qualité du sol sur lequel elle pousse. C’est donc un excellent moyen de redonner vie à une terre dont la qualité s’est estompée avec les années de culture intense ou avec des produits chimiques.

Enfin, le chanvre est capable de pousser et de survivre dans des régions où les autres cultures sont difficiles. En effet ses racines peuvent s’enfoncer jusqu’à trois mètres de profondeur et ainsi chercher l’eau nécessaire sans irrigation supplémentaire. Ce gros réseau de racine empêche également certaines mauvaises herbes de pousser. 

chanvre écologique

Les avantages de la fibre de chanvre

Le chanvre présente des caractéristiques très intéressantes lorsqu’il est utilisé pour confectionner des vêtements.

Tout d’abord, le chanvre est très résistant et le tissu peut résister de longues années sans perdre sa qualité : il devient même de plus en plus doux au fil des lavages. Sa résistance est dûe à la résistance initiale de chaque fibre. Le tissu issu du chanvre est antibactérien et hypoallergénique et peut donc être porté par les personnes à la peau très sensible.

Enfin, le tissu confectionné à base de chanvre absorbe rapidement l’humidité et protège de la plupart des rayons UVs. 

Dans quelles industries le chanvre est-il utile ?

Depuis quelques années le chanvre retrouve sa gloire, et ses qualités sont reconnues dans plusieurs industries.

L’industrie alimentaire

Saviez-vous que le chanvre est considéré comme un super aliment ? En effet, il apporte de nombreux bienfaits au corps humain. Il contient :

  • Neufs acides aminés essentiels,
  • Des antioxydants,
  • Des protéines : cela en fait une très bonne source pour les personnes qui ne consomment pas de viande,
  • Des minéraux et nutriments essentiels,
  • Des acides gras Oméga-3.

Pour remplacer le plastique

Réduire la quantité de plastique consommé est un véritable défi écologique. Il est aujourd’hui difficile de s’en passer, pourtant cette matière contribue fortement à la dégradation de l’environnement et des océans.

De plus en plus de solutions sont recherchées, dont la création de matières plastiques biodégradables et qui ne contiennent pas de pétrole. Cette ressource peut être vouée à disparaître : une raison de plus de trouver des alternatives plus écologiques.

Le chanvre est un parfait candidat pour cela : en effet il s’agit d’une plante fibreuse, constituée à plus de 80% de fibres de cellulose. 

Bon à savoir : les plastiques à base de fibres de chanvre, s’ils sont jetés dans la nature, se dégradent complètement en moins de 80 jours.

L’industrie textile

La fibre de chanvre a longtemps été une des principales fibres utilisées dans le monde. Elle revient en force pour ses qualités écologiques, mais elle séduit également ceux qui ne veulent plus porter de tissus synthétiques qui peuvent contenir des substances chimiques nocives pour la santé.

Parfois, le chanvre est associé au bambou pour profiter des différentes vertus de ces plantes. 

Ainsi, acheter des vêtements réalisés à partir de fibres de chanvre revient à faire un petit geste pour l’environnement. Cette matière est même plus écologique que le coton car sa production nécessite beaucoup moins d’eau.

chanvre industrie textile

Comment le chanvre est-il transformé en tissu ?

Comme souvent, il est possible de fabriquer du tissu à base de chanvre de manière artisanale ou de manière industrielle. Si la première option semble plus respectueuse de l’environnement, c’est en réalité la seconde qui pourrait permettre d’augmenter les volumes de production et ainsi de créer davantage de vêtements écologiques.

Voici les étapes de transformation de la plante de chanvre (qui peut faire jusqu’à quatre mètres de hauteur) en tissu.

La première étape : le rouissage

Pour préparer la plante de chanvre, il faut commencer par en couper les tiges. Celles-ci doivent ensuite être laissées à macérer sur le sol ou être placées dans de l’eau.

C’est une manière de préparer les fibres à être ensuite extraites plus facilement. Historiquement, cette étape était effectuée dans les rivières à proximité.

Seconde et troisième étapes : la décortication et le teillage

Cette étape consiste à décortiquer la tige et à retirer son écorce afin d’en extraire les fibres de chanvre.

Le teillage signifie “tirer sur la fibre pour l’extraire de la tige”. On obtient alors des fibres qui peuvent aller jusqu’à 80cm de longueur.

Quatrième étape : le peignage ou le cardage

Lors de cette étape il faut démêler chaque fibre consciencieusement afin qu’elles restent les plus longues possibles. 

Une fois peignées, les fibres sont homogénéisées. Lorsque cette étape est réalisée de manière industrielle, les fibres sont passées dans une machine contenant de fines pointes en acier qui divise et peigne les fibres.

C’est lors de cette étape que la qualité de la fibre est déterminée, il faut donc la réaliser avec soin.

Dernière étape : le filage 

C’est la partie finale de l’opération : les fibres sont associées pour constituer un fil. En France toutes les filatures avaient disparu ou ont été exportées.

Le chanvre nécessite en effet un matériel précis. C’est donc tout l’enjeu actuel pour relocaliser les filatures en France : obtenir des machines assez performantes qui rendraient le reste de la production moins coûteux.

Pourquoi le chanvre est écologique : le mot de la fin

La culture du chanvre est sans conteste écologique : elle ne consomme pas d’eau, n’a pas besoin de pesticides, empêche les mauvaises herbes, et stocke énormément de CO2.

Que ce soit pour être consommé en tant que super-aliment, pour réduire les déchets plastiques ou pour réaliser des vêtements agréables à porter et avec des propriétés antibactériennes, le chanvre constitue donc une solution pour améliorer l’avenir.

Les produits que nous vous conseillons
Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :