CBD et prise de médicament : Possible ?

CBD et prise de médicament : Possible ?

Si vous consommez ou planifiez de consommer du CBD et que vous avez déjà des prescriptions médicamenteuses en cours dans le cadre d’une pathologie particulière, vous avez raison de vous renseigner sur l’interaction entre ces produits avec le CBD.

Le CBD est une molécule présente dans la plante de cannabis, le chanvre. Cette molécule n’est pas psychoactive mais détient un nombre fascinant de propriétés thérapeutiques qui attirent des personnes souffrant de nombreuses pathologies. Par exemple, un grand nombre de patients atteints de sclérose en plaque, de fibromyalgie, d’endométriose ou encore de cancer sont déjà convaincus et consomment du CBD pour soulager leurs symptômes : douleurs chroniques, insomnies, anxiété, inflammations…

Mais alors, est-ce possible de combiner du CBD avec une prise de médicament pour une pathologie particulière ? Les études scientifiques s’accordent pour dire qu’il est tout à fait possible de prendre des médicaments tout en consommant du CBD, bien qu’il existe quelques précautions à prendre que nous allons vous décrire dans le contenu de cette page. En règle générale, le CBD est un produit très sécurisé, avec très peu voire aucuns effets secondaires.

Dans cet article, nous allons vous guider sur les choses à savoir avant de prendre du CBD, ainsi que les interactions entre les médicaments et le CBD dans le métabolisme. De plus, vous trouverez également ci-dessous de nombreuses études scientifiques sur le sujet et des conseils pour que votre expérience avec le CBD soit la plus bénéfique possible.

Le cannabidiol (CBD), un produit de confiance

En effet, de nombreuses études scientifiques s’accordent pour dire que le cannabidiol (CBD) n’a aucun danger sur l’organisme humain. La molécule en question ne rend pas « stone » et n’a pas d’effets sur les différentes pathologies que peut avoir un individu. Par ailleurs, le CBD n’est pas addictif comme pourraient l’être d’autres composants de chanvre. Cette étude scientifique le confirme. Le CBD est un extrait de plante naturelle provenant d’une plante très utilisée pour ses bienfaits thérapeutiques. On peut le considérer comme un remède naturel. 

Que dit l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le cannabidiol ? Elle atteste que le CBD n’est pas nocif pour la santé et n’est pas dans le classement des substances contrôlées (comme pourraient l’être les drogues dangereuses). De plus, selon l’OMS, le CBD ne présente aucun effet indiquant un potentiel d'abus ou de dépendance.

Le seul moyen que le CBD soit dangereux est le cas du surdosage. Selon les laboratoires américains, le surdosage de CBD se définit à partir d’une consommation de plus de 20 000 mg par jour, une quantité très difficile à atteindre pour un consommateur lambda.


Comment le CBD interagit avec les médicaments ?

De manière générale, le CBD n'interagit pas de manière dangereuse avec les médicaments. Contrairement à l’alcool, il n’existe pas une règle disant que CBD et médicament ne font pas bon ménage. 

Bien au contraire, de nombreux patients ayant des pathologies importantes se retrouvent à consommer du CBD en plus de leur médicament car le CBD apporte un côté plus naturel, moins contraignant et surtout, efficace assez rapidement, notamment au niveau des douleurs et de l’anxiété.

Que se passe-il dans le corps lorsqu’on ingère du CBD ?

Un fois ingéré, le CBD, tout comme les médicaments, est métabolisé par le foie avant de pouvoir être distribué dans le corps. Le foie quant à lui, va utiliser des enzymes spéciales pour décomposer le CBD en plus petits composants (métabolites) et les distribuer dans le corps, par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Ce processus est on ne peut plus naturel.

Lors de l’ingestion de CBD et de médicament en même temps, un phénomène se crée : le foie concentre toute son attention sur les composants du CBD et délaisse les autres médicaments qui eux aussi, devraient être décomposée en petits composants puis distribués dans le corps. C’est notamment l’enzyme cytochrome P450 qui est à l’origine de ce phénomène. 

Mais alors ce phénomène est-il dangereux ? Il peut être contraignant dans le sens ou certains produits médicamenteux doivent être décomposés et distribués rapidement après l’ingestion car s’ils stagnent trop, ils peuvent créer des effets secondaires (nausées, mal de tête…) très gênants pour le patient.

En somme, la prise des médicaments métabolisés par l’enzyme cytochrone P450 dans le foie en même temps que le CBD sera affectée par ce phénomène. Certains stéroïdes, d’antibiotiques, d’antidépresseurs, de bêtabloquants et d’antihistaminiques appartiennent à cette catégorie. Selon une étude américaine de 2020, une liste de 57 médicaments pouvant être perturbés par le CBD a été établie.

Parmi ces 57 médicaments dont l’action pourrait être perturbée par le CBD, l’on trouve des antidépresseurs (amitriptyline, clomipramine et lofépramine), des contraceptifs oraux (ethinylestradiol), des antalgiques (fentanyl), des médicaments pour la thyroïde (lévothyroxine), des sédatifs (propofol) et des anti-coagulants (acénocoumarol et warfarine).

À noter que le dosage du CBD ainsi que du médicament en question, l’âge, le poids, la condition de santé du consommateur en plus d’autres facteurs sont des informations cruciales qui peuvent faire varier cette interaction en positif ou négatif.

Fait intéressant : Un composant du pamplemousse interagit également comme le CBD avec les médicaments dans le foie.

Toutes les formes de CBD sont-elles égales  ?

Non, toutes les formes ne sont pas également face à ce phénomène de métabolisation. Comme vous le savez sûrement déjà, les différents types de consommation permettent différents types d’effets. Le CBD inhalé est celui qui agit le plus vite à travers la circulation sanguine, avec le plus de CBD consommé. 

Par contre, le CBD utilisé comme pommade ou comestible aura très peu d’effet car moins de CBD en lui et prendra plus de temps à agir. 

Pour que le CBD interagisse comme expliqué plus haut avec les médicaments, il faut que son dosage atteigne un pic élevé, ce qui n’est pas le cas dans toutes les consommations.

Indications pour consommer du CBD en même temps que des médicaments

Après avoir compris comment tout cela fonctionnait, la question reste intacte. Faut-il utiliser du CBD lorsqu’on prend des médicaments ?

Comme vous l’avez compris dans l’article, les médicaments et le CBD ne produisent pas une potion destructrice lorsqu’ils sont combinés, comme pourraient l’être les médicaments avec l’alcool. Il s’agit plutôt d’un problème d’embrouillage dans le foie qui pourrait causer des désagréments lors de l’ingestion des deux en même temps.

Par ailleurs, il faut garder en tête que les études prennent en sujet des types de consommation allant de 200 à 400mg par jour, ce qui est la consommation régulière de très peu de gens au final.

Pour prendre vos précautions et prévenir cette potentiel gène, voici quelques conseils à prendre en compte lors de votre consommation de CBD et de médicament en même temps :

  • Premièrement, espacez les prises de médicament avec le CBD de quelques heures. Cela laisse le temps au foie de faire son travail correctement à chaque ingestion.

  • Deuxièmement, prévenez toujours votre médecin. C’est lui qui vous indiquera quelle dose de CBD conviendra à votre prise de médicament. 

  • Enfin, privilégiez des produits de qualité, notamment des produits homologués par l'État français, qui sont très stricts sur le protocole de production et distribution des produits de CBD en France. 

Pour trouver des produits Premium de qualité, notamment des huiles de CBD très prisées dont les composants sont clairement identifiables, consultez la boutique en ligne français 321 CBD.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :