CBD et test salivaire

Le CBD Et Les Tests Salivaires : que faut-il savoir ?

La molécule phare de ces dernières années a encore bien des surprises à vous révéler ! Devenant de plus en plus courante sur le marché Français et mondial, le CBD possède des propriétés connues, mais certaines zones d’ombres sont encore sujettes à différentes études. Dans cet article, nous allons vous éclairer sur la question du CBD et des tests salivaires.

Rappel sur ce qu’est le CBD

Le CBD est une molécule présente naturellement dans le cannabis, ainsi que dans la plante de chanvre. Depuis sa découverte en 1947, elle ne cesse d’alimenter les débats politiques, sociaux et médicaux. 

Plusieurs études ont attesté que le CBD possédait différentes actions bénéfiques pour le corps et pour la santé du consommateur : 

  • Réduction du stress et de l’anxiété ;
  • Effet anti-inflammatoire ;
  • Améliore la qualité du sommeil ;
  • Permet d’arrêter la consommation de THC (dans certains cas) ;
  • Stabiliser l'humeur.

Bien évidemment, de nombreux autres effets découverts ou non, sont présentés grâce au CBD. Il faut savoir que cette molécule contient très peu d'effets secondaires , comme des maux de têtes, une fatigue voire des nausées dans certains cas. Ces effets secondaires ne touchent pas tous les consommateurs de CBD

Par ailleurs, il est très important de différencier le CBD du THC (tétrahydrocannabinol). Cette molécule, contrairement au CBD, possède des effets psychotropes. C’est-à-dire qu’elle provoque l’effet “high” que certaines personnes peuvent ressentir lorsqu’elles consomment du cannabis récréatif qui est, rappelons-le, illégal

Autre différenciation à faire entre ces deux molécules présentes dans le même produit. Le CBD est aujourd’hui en progrès au niveau de la loi. Considéré avant tout comme un complément alimentaire et étant dans un flou juridique en France, il semblerait que la situation va changer dans les mois à venir. L’Union Européenne a déclaré illégale l’interdiction du CBD en France et l’ONU reconnaît officiellement l'intérêt médical du cannabis

Actuellement, en France, le CBD doit contenir 0,2 % de THC pour être considéré comme légal. 

Comment se consomme le CBD ? 

En France et dans le monde entier, le CBD peut se consommer de différentes manières. Il faut savoir que le mode de consommation varie selon vos besoins, vos préférences ou simplement vos envies. 

Pour commencer, le CBD peut se présenter sous forme de fleurs de CBD qui sont destinées à l’infusion. Ces fleurs sont extraites de la plante de chanvre qui possède naturellement un taux de THC très bas

Nous pouvons également retrouver du CBD sous forme de résine de CBD, qui sont généralement liées à un usage alimentaire. Ces résines sont également extraites de la plante de chanvre. Vous pouvez retrouver nos résines d’une grande qualité dans notre boutique

Il existe également des e-liquids de CBD, destinés aux cigarettes électroniques. Ces produits sont différents puisqu’ils sont généralement réalisés sur la base des terpènes qui sont présents dans le CBD, mais aussi dans la quasi-totalité des plantes de la planète. 

L’huile de CBD est certainement la manière la plus efficace pour consommer du CBD, puisque le CBD est directement dirigé vers le sang et va alors agir beaucoup plus vite. Nos huiles de CBD sont prévues à cet effet, et vous pouvez les retrouver dans notre boutique

Libre à vous de choisir convenablement le produit qui vous satisfera le plus ! 

Huile de CBD 321CBD

Qu’est-ce qu’un test salivaire ? 

Vous connaissez sans doute ce terme que vous avez déjà vu dans un article, ou de la voix d’un proche à vous, mais savez-vous réellement ce que c’est ? Le test salivaire est couramment utilisé par les forces de l’ordre pour détecter certaines drogues

Ce test possède un mode de fonctionnement très simpliste, mais redoutablement efficace puisqu’il suffit de prélever de la salive du contrevenant et le résultat est immédiat. Si la couleur change, cela signifie que le contrevenant a récemment consommé de la drogue, et il faudra donc déterminer quelle drogue est consommée, bien que la personne arrêtée se livre aux forces de l’ordre à propos de sa consommation lorsque le test est positif. 

Quand est-il utilisé ? 

Dans la plupart des cas, ce test a lieu lors de contrôles routiers. Les forces de l’ordre arrêtent certaines personnes présentant une attitude suspecte au volant ou autre et procèdent à l’interpellation.

Mais ce n’est pas tout, et certains peuvent également l’ignorer, mais le dépistage de drogue ne se fait pas seulement lorsque votre véhicule est en circulation ou en mouvement. Afin de déceler tout comportement à risque, les forces de l'ordre sont disposées à contrôler un véhicule à l’arrêt, moteur éteint. Tous les usagers de la route sont concernés par ce test salivaire, y compris les cyclistes qui peuvent l’ignorer. 

Rappelons tout de même que la consommation de drogue est illégale en France et qu'il est possible d’encourir de lourdes amendes, voire de la prison : 

  • Jusqu’à 4500€ d’amende 
  • Jusqu’à deux ans de prison
  • 6 points en moins sur le permis et jusqu’à 3 ans d’annulation de permis de conduire

En France, la drogue est un véritable fléau pour les usagers de la route. En 2019, la drogue a été responsable de la mort de 731 personnes sur la route. Cela représente environ 23 % de la mortalité routière. Ce chiffre est vraiment élevé et concerne majoritairement de jeunes conducteurs. 

Récapitulatif des drogues 

Le test salivaire permet de détecter différentes drogues et ce, quelque soit leurs quantités dans le sang. Voici la liste des drogues pouvant être détectées grâce au test salivaire : 

  • Le cannabis (THC) est détectable 6 à 10 heures après sa consommation pour un usage occasionnel et de 24 heures à 8 jours pour un usage régulier ; 
  • Les amphétamines sont détectables jusqu’à 40 à 60 heures après leurs consommations ; 
  • La cocaïne et le crack sont détectables 24 à 48 heures après leurs consommations ; 
  • Les opiacés sont détectables 36 à 48 heures après leur consommation.

Il est important de rappeler qu’il est interdit de refuser un test salivaire sous risque de recevoir deux ans d'emprisonnement, 4500€ d’amende et 6 points en moins sur le permis de conduire pour refus d’obtempérer. 

Nous allons voir maintenant les différents liens entre le CBD et les tests salivaires

Le CBD contient un faible taux de THC

Comme vous le savez sûrement, lors des tests salivaires, les forces de l’ordre recherchent essentiellement des traces du THC, qui est responsable de l’effet “high” sur le consommateur. Les dangers du THC sont nombreux : 

  • Manifestations délirantes ;
  • Hallucinations ( usage important de THC ) ;
  • Isolement ;
  • Sevrage compliquée ( nausées, irritabilité…).

Cette molécule, responsable des effets secondaires handicapants de l’usage du cannabis récréatif, est le principal danger de l’usage du cannabis. Par exemple, si vous effectuez une activité nécessitant une vigilance accrue, vous augmentez les chances d’avoir ou de causer un accident

Du fait de sa faible teneur en THC, le CBD est totalement différent de celui-ci, puisqu’il ne provoque pas d’effets psychotropes. Autrement dit, lors d’un test salivaire, le CBD a moins de chances d’être démasqué que si vous consommez du cannabis récréatif. 

Mais attention ! Il faut savoir que des études manquent à ce sujet et qu’il est possible d’avoir un test salivaire positif au cannabis si votre consommation de CBD est importante, ce qui inclut une quantité plus importante de THC dans votre sang, ou si votre produit de base ne possède pas un taux inférieur à 0,2 % de THC. 

Il faut également savoir qu’au jour d’aujourd’hui, le CBD est de plus en plus connu auprès des autorités, mais la responsabilité repose sur vos épaules et c’est à vous de gérer votre consommation. 

En cas de litige suite à votre consommation de CBD et à l’apparition d’un résultat positif en THC, vous pouvez effectuer un test urinaire ou une prise de sang afin de déterminer le taux de THC présent dans votre sang. 

Le CBD n’est pas spécifiquement recherché lors des tests salivaires ! 

Lors d’un test salivaire, le CBD n’est pas le produit le plus recherché. En effet, le CBD ne présente aucun effet négatif sur le consommateur, c’est-à-dire qu’il ne modifie pas l’humeur, le comportement et ne provoque pas l’effet “high”. En effectuant un test salivaire, la majorité du temps, les forces de l’ordre vont tout d’abord rechercher la présence de THC

Le cannabis est la drogue la plus consommée en France et surtout auprès des jeunes français. Afin d’éviter des accidents lors de contrôles routiers, les forces de l’ordre vont donc cibler les consommateurs de cette drogue.

Bien évidemment, la présence de cocaïne, ecstasy et autres substances sont également recherchées car elles peuvent être extrêmement dangereuses pour le conducteur, ainsi qu’être dangereuses pour les autres usagers de la route. 

Nous ne garantissons pas le fait que le CBD ne soit pas recherché, ou que votre corps ne présente pas de présence de THC, car chaque organisme réagit différemment et les effets sont également variables d’un individu à un autre.

Quels produits de CBD faut-il consommer pour garantir une marge de sécurité ? 

Comme pour tout type de consommation, certains modes de consommation peuvent faciliter le test salivaire à devenir positif. Il faut, en tant que consommateur, choisir le bon mode d'administration du CBD selon vos besoins, mais aussi selon les risques encourus. 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe différents modes de consommation du CBD, comme les huiles, les fleurs, la résine ou les e-liquid de cigarette électronique. Certains modes de consommation seront plus susceptibles d’engendrer un résultat positif du test salivaire. 

Fait connu mais pourtant ignoré de beaucoup de personnes, les fleurs de CBD destinées à l’infusion, semblent plus susceptibles d’engendrer un test positif. En effet, ces fleurs, bien que la plante possède une faible teneur naturelle en THC ne dépassant pas 0,2 %, peuvent contenir plus de THC sur le produit final que les autres produits de CBD, comme les huiles ou les capsules. Il sera donc important pour vous de faire attention à votre consommation de CBD et sur le bon choix de vos produits liés à votre fournisseur. 

Chez 321CBD, nous ne sommes pas responsables de l’utilisation finale des produits et des sanctions auxquelles s’exposent les consommateurs

Ainsi, nous vous conseillons une consommation à base d’huiles de CBD qui sont disponibles sur notre site afin de limiter les risques liés à la consommation de CBD. 

CBD et tests salivaires 321CBD

Vapoter du CBD semblerait être prometteur sur les tests salivaires ? 

Les e-liquids de CBD sont destinés aux utilisateurs de cigarette électronique. Ce nouveau mode de consommation faisant concurrence au tabac, ou aidant les consommateurs de tabac afin d’avoir un apport de nicotine toujours constant dans le cerveau est en plein boom. 

Le CBD s’y est adapté et semble séduire de nombreux utilisateurs. Bien que des rumeurs affirment que vapoter du CBD serait sans danger et ne présentant pas de risques pour les tests salivaires, il est important de tirer le vrai du faux. 

Lorsque vous vapotez du CBD avec des e-liquids, vous absorbez du CBD et très peu de THC. Cependant, consommer du CBD représente un risque majeur si vous conduisez après, ou si vous êtes dans une activité à risque. Il faut bien comprendre que le CBD peut causer des épisodes de somnolence sur certains consommateurs

Certes, votre taux de THC ne sera pas important, voire nul, mais il faudra tout de même faire appel à votre responsabilité et vigilance afin de ne pas vous mettre en danger, ainsi que les personnes qui vous entourent. 

Nous faisons appel à votre responsabilité ! 

Le CBD, qui n’est pas un médicament, peut comporter un effet secondaire sur les consommateurs pouvant être dangereux dans certaines situations. Il a été rapporté que la consommation de CBD peut causer des épisodes somnolents sur le consommateur

La fatigue est également l’un des principaux facteurs de risques d’accidents de la route ! Nous appelons donc à votre responsabilité et votre vigilance afin de ne pas être victime ou responsable de ceci. 

Nous vous conseillons grandement d’éviter de consommer du CBD lorsque vous devez prendre le volant ou rouler à moto dans les minutes ou les heures qui suivent. Le CBD est connu pour son effet relaxant et facilite grandement le sommeil, c’est pour cela qu’il est important de ne pas prendre le volant après une consommation de CBD. 

Comme pour certains médicaments, les effets secondaires varient d’une personne à l’autre et peuvent parfois ne pas être présents sur le consommateur. Mais, parfois, il suffit d’une seule fois pour que l’effet se fasse ressentir et cela peut vite devenir dramatique si la situation n’y est pas propice. 

Responsabilité CBD consommateurs 321CBD

Faites attention à votre dosage de CBD 

La quantité absorbée du CBD pour en ressentir les effets peut varier d’une personne à une autre. Il est très important de bien surveiller son dosage et de le respecter au maximum. Chaque corps réagit différemment face au CBD et nous allons voir cela ensemble. 

Un usage normal et quotidien du CBD (adapté à votre morphologie) vous permettra d’éviter de ressentir des effets secondaires trop importants. Bien évidemment, cela peut encore varier d’un consommateur à un autre.

Si vous consommez une dose trop importante de CBD au quotidien, ou occasionnellement, vous aurez alors une somnolence accrue, puisque comme nous l’avons vu plus haut, le CBD est un excellent relaxant et facilite grandement l’endormissement. C’est là que vous serez sujets à un risque accru d'accidents de la route si vous prenez le volant ou que vous serez positifs aux tests salivaires.

C’est pourquoi, il est extrêmement important de commencer par la dose minimale prescrite par votre fournisseur afin d’augmenter au fur et à mesure si les effets ne se font pas ressentir.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :