cbd-colonne-iratable-principale

Huiles essentielles et syndrome du colon irritable : comment l’apaiser ?

Le syndrome de l’intestin irritable – abrégé SII – est une pathologie aux divers symptômes intestinaux plus ou moins difficiles à supporter au quotidien. Appelé « colopathie fonctionnelle » dans le langage médical, le terme employé communément est « syndrome du côlon irritable ». Il est caractérisé par un intestin et/ou un colon aussi irritable que fragile et s’accompagne de douleurs abdominales, de ballonnements ainsi que d’une d’hypersensibilité à certains aliments. Les personnes qui en sont atteintes doivent être attentives à ce qu’elles consomment car bien que les causes multiples ne soient pas nécessairement graves, elles peuvent être des sources d’inconforts importants au quotidien. Heureusement, il existe aujourd’hui des traitements naturels permettant d’agir sur la gêne occasionnée, la douleur mais aussi l’état du microbiote afin de retrouver une bonne digestion et une meilleure assimilation, pour un transit régulé. Et oui, l’efficacité se trouve aussi dans la nature…

La colopathie fonctionnelle (ou syndrome du côlon irritable) : définition, causes et symptomatologie

Le problème du syndrome du côlon irritable est, d’une part qu’il est encore mal connu aujourd’hui et d’autre part, qu’il revêt différentes formes selon la personne atteinte. Le soigner et soulager les désagréments qui en découlent n’est donc pas facile. Dans la plupart des cas, il se manifeste pas des douleurs abdominales, des spasmes, des brûlures ou encore des sensations de pesanteur et d’inconfort mais surtout une perturbation du transit qui peut être soit accéléré soit ralenti, voire les deux selon le cas. Il y a alors une alternance entre de la constipation et des fausses diarrhées. Il provoque également presque systématiquement de la fatigue et des troubles du sommeil. Très souvent, les personnes qui en souffrent se sont habituées à leurs symptômes et ne soupçonnent pas l’existence de cette pathologie qui est en réalité à l’origine de leur problème. Elles ne consultent alors jamais ou tardivement.

Les réelles causes de cette affection digestive sont à l’heure actuelle mal déterminées. Tout ce que l’on sait, c’est qu’elle touche majoritairement les femmes et parfois les enfants ou les jeunes adultes. Des facteurs hormonaux pourraient en être une des causes, tout comme une intolérance avérée au gluten ou à d’autres aliments allergènes pourraient être des facteurs déclencheurs des crises. Aussi, la composante émotionnelle est également à prendre en compte car le stress, qu’il soit en partie responsable ou non de ce syndrome, y participe activement. Enfin, malgré son caractère bénin, elle nécessite une prise en charge sérieuse afin de ne pas la laisser s’installer durablement.

Soulager les symptômes de l’intestin ou du colon irritable : protocole hygiéno-diététique

Il est recommandé aux personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable de mettre en place certaines mesures dans le but de réduire leurs symptômes. Ces nouvelles habitudes leur rendront la vie plus agréable et leur permettront même, peut-être, un retour à la normale.

En termes d’alimentation, il faut :

  • Vérifier s’il n’y a pas d’intolérance alimentaire spécifique et procéder, le cas échant, à l’éviction totale de l’aliment en question ;
  • Limiter à tout prix les aliments responsables de fermentations intestinales comme les choux, les brocolis, le gluten, les légumineuses etc. ;
  • Réduire l’apport en aliments riches en fibres, les produits laitiers, l’alcool, le tabac, le café ;
  • Éviter la nourriture industrielle transformée ainsi que les plats riches en matières grasses cuites ;
  • User et abuser des herbes aromatiques facilitant la digestion telles que la coriandre, la menthe, l’estragon et le basilic ;
  • Veiller à bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau non gazeuse de qualité, à température ambiante.

Concernant les compléments alimentaires, vous pouvez miser sur :

  • Les pré-biotiques et les pro-biotiques

Il faut savoir que le tube digestif de l’être humain est colonisé par des centaines de milliards de bonnes bactéries ainsi que des levures bénéfiques à notre santé. Appartenant à la famille des ferments lactiques, leur rôle est de protéger notre organisme d’éventuels agents pathogènes et de préserver l’efficacité de la digestion. Et c’est au sein de notre microbiote intestinal que sont concentrés tous ces micro-organismes vivants, appelés les probiotiques.

Cependant, lorsque le transit est accéléré, les contractions de l’intestin sont trop rapides et l’eau n’a pas le temps d’être assimilée, ce qui engendre des selles très fréquentes, voire des diarrhées. À l’inverse, quand le transit est trop lent, le bol alimentaire se déshydrate et cela provoque de la constipation. Il est donc primordial d’entretenir l’équilibre de sa flore intestinal pour apaiser les troubles digestifs liés au SCI (syndrome du côlon irritable).

  • La glutamine

La glutamine est un acide aminé dont le rôle fondamental est de maintenir l’intégrité de la paroi intestinale et d’éviter qu’elle devienne poreuse. La glutamine peut aider à combattre le SII puisqu’il est utilisé par les tissus intestinaux en tant que source de carburant pour bien fonctionner.

L’aromathérapie pour le traitement du colon irritable : quelles huiles essentielles choisir ?

Les huiles essentielles efficaces contre les spasmes, douleurs, crampes abdominales et brûlures

  • L’huile essentielle d’estragon : soulage les spasmes neuromusculaires des états de colites et facilite la digestion ;
  • L’huile essentielle de basilic tropical : (à ne pas confondre avec le basilic doux à linalol) est un antispasmodique au niveau gastro-intestinal puissant, capable de stimuler la digestion et de soulager les ballonnements ainsi que les flatulences. Son action apaisante lutte contre le stress, en particulier celui de la sphère digestive.
  • L’huile essentiel de lavande : agit contre l’acidité gastrique et est un puissant antalgique et antispasmodique avec des vertus relaxantes.

Les huiles essentielles qui agissent sur l’inflammation

L’huile essentielle de lemon grass : est largement pourvu en molécules non seulement anti-inflammatoires mais aussi antifongiques et régulatrices du système nerveux autonome. Ainsi il participe à la réduction des inflammations de la muqueuse digestive ;

L’huile essentielle de camomille romaine : est particulièrement indiquée dans les états inflammatoires du syndrome du colon irritable en raison de ses vertu anti-inflammatoires, antidouleurs, analgésiques, antiparasitaires intestinal, antispasmodiques et antistress.

Les huiles essentielles qui stoppent les fermentations intestinales et régénèrent le microbiote

L’huile essentielle de laurier noble : soutient le système nerveux autonome, tout en oxygénant les tissus et en nettoyant le tube digestif des germes responsables de la fermentation ou de la putréfaction. Elle participe à la remise en état du microbiote sain ;

L’huile essentielle d’origan kaliteri : très rare, elle possède des propriétés purifiantes et régénératrices de la flore intestinale.

Les huiles essentielles contre le transit perturbé (alternance entre épisodes de diarrhées et constipation)

L’huile essentielle de gingembre : soulage les coliques et diarrhées.

En quoi le CBD est-il utile pour les personnes souffrant du syndrome du colon irritable ?

Même si les causes potentielles du syndrome de l’intestin irritable demeurent inconnues, le principal élément déclencheur semblerait être le détraquement de l’équilibre interne du tube digestif entre la digestion, l’assimilation, les défenses immunitaires et les excrétions.

D’après des études et tests cliniques, le CBD peut aider à résoudre ce genre de problèmes puisqu’il est capable d’équilibrer diverses parties du corps. En effet, il améliore la communication intercellulaire grâce à son action sur le système endocannabinoïde (le SEC).

Dans le cadre d’un traitement pour le SII (ou SCI), le CBD peut :

  • Soulager les carences en anandamide ;
  • Supprimer la nausée et stimuler l’appétit ;
  • Réduire l’inflammation sans risque d’effets psychoactifs ;
  • Réduire l’appétit ;
  • Agir comme un antidouleur fiable grâce à ses propriétés analgésiques ;
  • Inhiber l’hyperactivité des muscles digestifs, raréfier les crampes et diminuer l’intensité des contractions.

Quels produits à base de CBD utiliser pour soulager rapidement et durablement les symptômes ?

L’huile essentielle de CBD, riche, concentrée et de bonne qualité est la meilleure des alternatives pour lutter contre les symptômes de l’intestin irritable. Elle est facile à prendre et à doser avec précision. De plus, elle se conserve longtemps.

Les doses varient en fonction de la personne, de son poids et du trouble sur lequel on souhaite agir. Dans tous les cas, il faudra attendre bien deux à trois semaines après le début d’une utilisation régulière pour voir et ressentir les premiers effets positifs sur le SII. Commencez avec une dose de départ faible puis augmentez au fur et à mesure que vous vous serez habitué et en fonction de vos sensations.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :