syndicat chanvre polyne?sie comp

Naissance d’un Syndicat Professionnel du Chanvre polynésien

Le 24 décembre 2021, le Syndicat polynésien a vu le jour. Il a été créé dans le but de défendre l’utilisation de la plante lorsqu’elle est basée sur le CBD, autrement appelé cannabidiol.

Un syndicat au service de tous les porteurs de projets au sujet du chanvre

Les défenseurs du cannabis thérapeutique du territoire du Fenua ont eu un joli cadeau de Noël et peuvent se réjouir de cette décision rendue officielle le jour du Réveillon par les services du haut-commissariat. Ce sera le premier syndicat du genre en Polynésie française’.

C’est avec le soutien de l’association Tahiti Hemp Culture, que le Bureau du Syndicat polynésien du Chanvre a été élu pour une durée de cinq ans. Avec l’impulsion de Philippe Cathelain-Tauotaha, qui en est le président, le syndicat va tout faire pour accomplir sa mission d’agir en faveur de la promotion du chanvre sous toutes ses formes et pour toutes les utilisations mais à condition d’en défendre le versant économique. 

L’association, qui veut construire une filière d’avenir en Polynésie française, insiste cependant bien sur le fait qu’elle n’a pas vocation à faire l’apologie du cannabis récréatif et qu’elle n’en ferait par conséquent pas la promotion. Selon leur président, « Les mots « emplois », « législation », « export » et « développement économique » tournent comme un joint à un concert de reggae. »

 

Une vraie filière agricole à développer 

Le syndicat désormais composé d’une dizaine de membres dont la plupart sont patentés, a pour but de sensibiliser et de regrouper les acteurs économiques du Fenua autour d’un désir commun de structuration de la filière. De plus, persuadé que la législation dans le domaine est obsolète, le syndicat veut ouvrir la voie et anticiper l’avènement de la culture du chanvre ainsi que de la fabrication de CBD et ses produits dérivés, tels que les pommades apaisantes, les cosmétiques, le béton, le tissu etc. Cela représente une réelle opportunité de branche à développer, avec des emplois à la clef ainsi qu’un axe thérapeutique à exploiter. 

Dans un premier temps, le syndicat considère qu’il doit se mettre autour de la table avec l’État et le Pays pour discuter de l’avenir de la filière et établir des angles d’attaque concrets, à l’image de ce que fait déjà l’association THC.

Le chemin est encore long mais les ambitions sont grandes pour le Pays.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :