cbd-doping-principale

L’Agence Mondiale Antidopage pense à revenir sur l’interdiction du cannabis chez les athlètes

Le 14 septembre 2021, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a annoncé qu’elle étudiait la potentielle désinscription du cannabis sur la liste des substances interdites pour les sportifs. Cette déclaration a été dévoilée après la suspension de la sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson il y a quelques mois. En effet, cette dernière a été obligée d’arrêter les compétitions durant un mois après avoir été testée positive au cannabis. Récemment, l’AMA a donc décidé de réétudier la place du cannabis vis-à-vis du sport. Dans cet article, nous vous expliquons plus en détail cette décision de l’Agence Mondiale Antidopage à propos du cannabis chez les athlètes.

Quelle est l’athlète au cœur du débat sur l’utilisation du cannabis par les sportifs ?

Au sein du milieu sportif, l’usage de substances interdites par l’AMA est fortement sanctionné. C’est le cas du cannabis malgré qu’il soit aujourd’hui légalisé dans certains pays. Ainsi, lorsque l’athlète Sha’Carri Richardson s’est vu être testée positive à la marijuana, de nombreux débats ont resurgi.

L’Américaine est une sprinteuse qui avait pour objectif de concourir aux 100 mètres des Jeux Olympiques de Tokyo. Malheureusement, elle a été suspendue avant et n’a donc pas pu y participer. Trois mois après, l’AMA a annoncé sa décision de revoir dès 2022, l’utilisation du cannabis par les sportifs et notamment au sein des compétitions. C’est à cause de la consommation de cette cet actif naturel que la sprinteuse a été suspendue.

En effet, au cours d’un dépistage lors des essais olympiques américains en juin dernier, l’athlète s’est vu être suspendue. Cette découverte lui aura valu un arrêt imposé de 30 jours, et donc une annulation de sa place aux Jeux Olympiques de Tokyo. De plus, ses résultats impressionnants lors des essais ont été déclarés comme invalides.

Face à cette sanction, de nombreux sportifs, fans et professionnels du sport ont réagi. Selon eux, l’utilisation du cannabis n’aurait pas dû entraîner une suspension aussi dure notamment vis-à-vis des Jeux Olympiques. Pourtant, le cannabis est bel est bien interdit ! Cet évènement aura tout de même permis à ce que l’AMA se questionne et décide de revoir l’interdiction du cannabis par les sportifs.

Quels sont les effets du cannabis sur l’organisme ?

Communément, ce que l’on appelle cannabis ou marijuana est connu pour sa teneur en THC (tétrahydrocannabinol). Ce dernier possède des effets psychotropes et est principalement consommé dans un joint à fumer ce qui le rend encore plus nocif pour la santé. À l’inverse d’autres cannabinoïdes comme le CBD, il est illégal dans la majorité des pays. Pourtant, c’est une des substances les plus consommées pour son aspect récréatif, stimulant et relaxant.

L’impact positif du cannabis vis-à-vis du sport

Certaines personnes estiment que le cannabis peut être bénéfique pour les performances sportives alors que d’autres considèrent qu’il est contre-productif d’en consommer dans ce but. En un sens, les effets du cannabis avec du THC sont assez similaires à ceux du CBD, mais ils sont beaucoup plus intenses ! Par exemple, au lieu de vous sentir simplement apaisé, vous allez plutôt avoir envie de dormir, ce qui n’est pas l’effet recherché lorsque l’on souhaite faire du sport.

Malgré tout, d’autres bienfaits restent intéressants notamment son action antidouleur. Cette dernière a été prouvée de multiples fois par des scientifiques et elle s’avère utile pour soulager les sportifs subissant des douleurs articulaires ou des courbatures après un effort intense. Vis-à-vis du mental, le cannabis a aussi un impact sur les athlètes. Il leur permettrait de mieux se concentrer, de réduire le stress et les sautes d’humeur, de stimuler l’égo et de contrôler plus facilement leur agressivité. Cependant, pour en arriver à ce constat nombreux sont ceux qui affirment avoir eu besoin de s’habituer à la consommation de CBD pour passer au-delà de son effet assoupissant.

Les conséquences nocives du cannabis sur les sportifs

À l’inverse, il a aussi été prouvé que le cannabis a un impact négatif sur la santé. Même si au court terme il est plus difficile de les détecter, certains troubles peuvent apparaître à cause d’une consommation inappropriée ou excessive. Cela dépend principalement de la quantité et la manière dont le cannabis est consommé, mais petit à petit des symptômes finiront par apparaître.

En premier, il est possible de citer les dégâts sur les poumons lorsque le cannabis est fumé, notamment avec du tabac. Ce n’est un plus un secret pour personne, fumer est nocif pour la santé et dégrade la respiration. Il est aussi courant que le cannabis fasse l’effet inverse, c’est-à-dire qu’au lieu d’apporter des bienfaits positifs, comme ceux cités précédent, il provoque tout le contraire : anxiété, fatigue et engourdissement par exemple. Pour aller encore plus loin, dans le pire des cas, le cannabis peut endommager le cerveau jusqu’à troubler la mémoire.

Pourquoi le cannabis est une substance interdite par l’AMA et quel est son futur ?

Parmi les substances interdites par l’Agence Mondiale Antidopage, on retrouve principalement des drogues, mais aussi des médicaments. En réalité, tous les principes actifs qui peuvent avoir un impact sur les performances sportives sont étudiés avant d’être autorisés ou interdits. Ainsi, tout ce qui pourrait rendre une compétition inégale à cause de l’utilisation d’un dopant, même si de base il n’est pas considéré comme tel, remet automatiquement en jeu les résultats des sportifs en question.

Dans le cas du cannabis, il est inscrit dans la liste des produits dopants de l’AMA depuis 2004 à cause de sa nocivité. Malgré tout, certains sportifs l’utilisent quand même en faisant attention à espacer leur consommation avec les phases de dépistage. S’ils y ont recours, c’est principalement pour se soulager des douleurs naturellement en dehors des compétitions. Une autre raison à la source de son interdiction, en plus de son illégalité dans de nombreux pays, est que le cannabis est considéré comme contraire à l’esprit sportif puisqu’il leur permet de vaincre des obstacles plus facilement.

Après la suspension de l’athlète Sha’Carri Richardson et le retour du cannabis au cœur des débats, l’AMA a donc déclaré vouloir étudier à nouveau la place du cannabis aux côtés des autres substances dopantes. Pour le moment, il restera interdit en 2022 et les sanctions ne changeront pas. Cependant, des examens vont être mis en place pour confirmer ou non si le cannabis doit rester interdit.

Ainsi, il n’est toujours pas autorisé d’utiliser du cannabis et de participer à une compétition sportive. Il faudra attendre 2022 et de plus amples études pour savoir si oui ou non l’Agence Mondiale Antidopage décide de le légaliser.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :