68

CBD Et Grossesse : 6 faits à savoir

Lorsqu’une femme tombe enceinte, il existe de nombreux procédés qui s’effectuent dans son corps, mais aussi dans son esprit. Outre le ventre qui gonfle, les organes qui changent de place, il est important de s’intéresser aux différentes corrélations entre le CBD et la grossesse pour ainsi savoir pourquoi cette molécule n’est pas conseillée à ce moment précis. 

Qu’est-ce que la grossesse ? 

La grossesse n’est autre qu’un processus naturel de développement d’un nouvel individu à l’intérieur des organes génitaux féminins. Ce processus dure 9 mois, bien que ce chiffre soit spécifiquement théorique, puisque la réalité est bien différente. Si l 'on ne parle pas d’une grossesse de neuf mois, il arrive qu’elle ne dure que six mois, ou un peu plus de neuf mois. 

Ce débat fait autant rage dans la communauté scientifique que la question du CBD sur certaines maladies, puisque la mesure de la grossesse est contestée selon les idéologies de certains. Quoi qu’il en soit, au bout d’environ neuf mois, la femme met au monde l’enfant et c’est le début d’une nouvelle vie tant attendue pour les parents.

Mais il faut savoir que lors de la grossesse, de nombreuses transformations ont lieues dans le corps des femmes, ainsi que dans leur esprit. Nous allons voir ensemble les différentes transformations afin de comprendre pourquoi le CBD n’est pas autorisé à la consommation pour les femmes enceintes ou souhaitant le devenir. 

Que se passe-t-il dans le corps et dans l’esprit lors de la grossesse ? 

De nombreux changements physiques et psychiques ont lieux chez la femme lors de la grossesse. Il est important de bien les connaître, et surtout, de bien les comprendre afin d’éviter tous les risques envers le CBD. 

Les hormones 

Les hormones sont essentielles à la corrélation de notre corps et de notre esprit. Bien qu’elles servent dans plusieurs situations, peu de gens savent réellement d’où elles proviennent. 

Il faut savoir qu’une hormone n’est autre qu’une substance chimique élaborée à partir de cellules qui exercent une certaine action sur un organe. Ainsi, elle va agir comme un messager qui va parcourir le corps afin de délivrer des messages plus ou moins importants.

Les hormones contrôlent différentes fonctions situées dans notre corps et dans notre cerveau : 

  • La croissance ; 
  • La reproduction ; 
  • La fonction sexuelle ; 
  • Le sommeil ; 
  • La faim ; 
  • L’humeur ; 
  • Le métabolisme. 

Toutes ces fonctions qui semblent naturelles pour nous, étant donné que nous les subissons au quotidien, sont en réalité contrôlées par les hormones situées dans notre corps. La plus populaire d’entre elles pourrait être l’hormone du sommeil, appelée, mélatonine

Concernant la grossesse, les hormones changent et nous allons voir comment. L’hormone de la grossesse est sécrétée lorsque la femme tombe enceinte, et deux semaines après le début de la grossesse, cette hormone atteint son taux maximum avant d’entamer sa descente. Ensuite, le placenta prend le relai en sécrétant deux hormones : 

  • La progestérone aide à l’implantation de l’embryon et va aider les glandes mammaires de se développer ; 
  • L’oestrogène va permettre à l’utérus de se développer et elle va également jouer un rôle important dans le développement des glandes mammaires. 

Ces deux hormones sont très importantes, car leur équilibre permet au bon développement de la grossesse et d’apporter toutes les solutions nécessaires pour l’embryon et la femme. 

La poitrine 

La poitrine va à son tour commencer à se développer afin d’apporter le lait nécessaire au nourrisson lors de sa naissance. Devenant de plus en plus oppressant, les seins continuent de grossir et la pigmentation dans certaines zones change. 

Il est également possible de voir un liquide jaunâtre s’écouler des mamelons lors du premier trimestre, mais rassurez-vous, ce liquide n’est pas anormal puisqu’il s’agit du colostrum. C’est donc un événement tout à fait naturel ! 

Le dos 

Lors de la grossesse, la femme va ainsi prendre du ventre, chose normale car le bébé y est situé, mais les organes vont également grandement changer et ainsi, se reculer, ou se diriger vers d’autres directions. Rassurez-vous, ils ne bougent pas au point de se diriger dans votre thorax ou tout autre partie du corps. Ils restent dans la même zone, tout en laissant la place au placenta de se développer. 

Ceci signifie donc que le poid va augmenter au niveau du ventre et cela aura pour conséquences de “tirer” sur le dos et sur le bassin. Ainsi, il se peut que le poids au niveau de l’abdomen fasse basculer le bassin vers l’avant et accentue la posture de l’individu. 

Beaucoup de femmes enceintes ont également de nombreuses douleurs dans cette zone, comme des inconforts osseux et des douleurs musculaires.

Les appareils cardio-pulmonaires 

Les poumons et le cœur se modifient également au cours de la grossesse. Tout d’abord, il faut savoir que le volume sanguin change grandement, en passant de 2600 ml à 3400 ml au moment de la grossesse. Cette augmentation d’environ 50 % est extrêmement importante et provoque quelques effets sur le corps des femmes. La tension artérielle diminue également, mais de façon très légère à cause de l’augmentation du calibre des vaisseaux sanguins. 

Il est également recommandé de se coucher du côté gauche lorsqu’une femme est enceinte, car la compression de l’utérus peut cause une hypotension, qui peut causer des malaises et des vertiges. 

Concernant l’appareil respiratoire, la femme enceinte peut également avoir une hyperventilation, ce qui provoque une accélération de la fréquecne de respiration et une augmentation du volume d’air respiré et inspiré.

Mais la consommation de fleurs CBD ou d'huile CBD est-elle envisageable durant la grossesse pour la mère et son enfant ? Il faut savoir que les avis sont très divergents et chacun aura sa propre opinion, mais il est important de comprendre les différentes interactions possibles. 

Le recul est faible ! 

Il faut savoir que les études sur le CBD sont encore en cours et donc, le recul est encore trop faible puisque cette molécule n'est étudiée que depuis quelques années. Ainsi, il faut se montrer prudent envers les différentes situations d'utilisations et envers les antécédents pathologiques. 

Concernant la grossesse, certains scientifiques estiment qu'il ne faut pas consommer du CBD, tandis que d'autres estiment que le risque est très faible et ne portera pas atteinte à la santé de la mère et du nourrisson. Cependant, comme le recul sur le long terme et les différents résultats observés sont faibles, il est recommandé de ne pas se précipiter sur son CBD lors de la moindre douleur ou autre lorsque vous êtes enceintes. 

Si vous décidez d'en consommer, les effets sur le long terme sont tout de même peu répertoriés et le risque de développer un scénario dangereux est tout de même présent. Il est tout de même recommandé de se fier aux différentes études scientifiques présentes sur le web, plutôt qu'à l'expérience consommateur. 

Le CBD n'est pas présent dans le lait maternel 

Bien que nous vous conseillons de ne pas consommer du CBD lors de votre grossesse en raison du manque de connaissance sur ce sujet, une étude a démontré que le CBD n'était pas présent dans le lait maternel lorsque le nouveau-né se nourrit

Contrairement au THC qui est présent à 63 % dans le lait maternel lors de l'étude, le CBD n'y est pas présent, ce qui permet d'éviter les différents effets néfastes que peut provoquer le CBD sur le nouveau-né, comme les nausées ou une grande fatigue. Sur ce sujet là, les études manquent également et il est difficile de dire si le nouveau-né risque quelque chose lors de la consommation de CBD par la mère. 

Le CBD à fumer, à interdire ! 

Tout le monde connaît les risques liés à la consommation de tabac lorsque la femme est enceinte, mais le CBD représente un danger via ce mode de consommation. En effet, le tabac provoque différentes pathologies envers le nouveau-né :

  • Naissance prématurée ;
  • Augmentation du risque de mort subite du nourrisson ; 
  • Augmentation d'une malformation des bronches et des poumons ;
  • Asthmes ;
  • Allergies. 

Ces risques ne sont pas directement liés au CBD, mais bien souvent, celui-ci est fumé, à l'instar du fameux "joint de cannabis". Ce mode de consommation aura donc pour effet d'aggraver les risques liés à la consommation de tabac. 

Le tabagisme passif est également responsable de ces facteurs de risques puisque la personne enceinte ne pourra pas forcément éviter la fumée dégagée de la combustion des produits, ce qui aura pour effet de se loger dans les poumons. 

Pour une grossesse sans encombre, il est important de bien respecter les précautions suivantes : 0 alcool, 0 tabac, 0 cannabis

Mais outre le manque de recul sur ces effets lors de la grossesse, différentes études ont permis de démontrer que le CBD aiderait l'embryon dans son développement physique et psychique.

Le CBD aiderait le développement de l'embryon 

Oui, bien que la consommation du CBD est à éviter en raison du manque de recul et d'études scientifiques sur ces effets lors de la grossesse, il semblerait qu'il aide le développement de l'embryon.

Cet effet agit grâce à l'interaction que le CBD possède avec le système endocannabinoïde, qui est naturellement présent dans notre corps. Grâce à des études scientifiques, il a été démontré que ce système est présent depuis le début de la création de l'embryon et joue un rôle extrêmement important et majeur dans le développement de l'embryon. 

Consommer du CBD aiderait donc à favoriser le bon développement de l'embryon grâce aux récepteurs CB1 et CB2 en agissant sur les différents processus de développement physiologiques du système nerveux et cérébral.

Cette étude a eu lieu sur des souris, dans un laboratoire, qui possèdent une conception du corps très identique au nôtre. Cependant, il faut pouvoir retranscrire cette étude sur le corps humain, et des modifications ou des altérations des résultats sont forts probables, car plusieurs facteurs entrent alors en jeu. 

Le CBD aiderait la mère 

Lors de la grossesse, la mère peut souvent être victime de nausées, de douleurs au niveau du ventre, mais aussi du dos, ce qui peut être handicapant au quotidien pendant les derniers mois. 

Le CBD est connu pour ses effets analgésiques et anti-inflammatoires depuis des années, notamment grâce à des études scientifiques sur des patients atteints de différentes maladies. Ce dernier agit encore une fois sur le système endocannabinoïde et notamment sur les récepteurs CB1, qui sont situés dans le cerveau et dans le système nerveux et sur les récepteurs CB2, qui sont situés dans le système digestif et dans le système immunitaire. 

Consommer du CBD serait alors bénéfique pour la mère lors de la grossesse afin d'éviter d'être victime de nausées et de douleurs. 

Le THC contenu dans le CBD serait toxique 

Dans le CBD, il existe différentes molécules, comme les terpènes qui y sont présents par milliers, mais également le THC autrement appelé tétrahydrocannabinol. Cette molécule est extrêmement connue pour être là molécule responsable de l'effet "high" observé chez les consommateurs de cannabis récréatifs. 

Cette molécule, bien qu'elle soit présente en faible quantité dans le CBD se révélerait être un danger pour l'embryon puisqu'elle peut traverser le placenta et ainsi, causer des dommages sur le développement de l'embryon. 

En dépit du manque de recul, malgré les études et les différents avis positifs de certains médecins sur l'usage du CBD lors de la grossesse, il est préférable de ne prendre aucun risque afin de ne pas porter atteinte à la santé de la mère et de l'embryon. La naissance d'un enfant est le plus beau cadeau que la vie puisse faire, il est donc important de tout mettre en œuvre pour rendre ce cadeau encore plus beau, cela inclut donc aucune prise de risque, comme l'alcool, le cannabis et le tabac.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :