AdobeStock_395353967 (1)

CBD et Endométriose : est-ce efficace ?

Lorsque nous souffrons d’une maladie, nous nous reposons sur la science pour nous donner des réponses, or la science n’a pas toujours de remèdes à tout. En effet, nous découvrons constamment de nouvelles pathologies et de nouveaux cas de patients développant différents types de symptômes face à la même maladie. L’endométriose fait partie des maladies auxquelles on s’intéresse de plus en plus mais qui sont mal connues et traitées. 

Aujourd’hui, un produit se démarque et propose aux patientes souffrantes d’endométriose de soulager leurs symptômes douloureux : le cannabidiol, communément appelé le CBD.

Le CBD est un produit issu de la plante du cannabis qui a des effets très positifs sur l’endométriose et qui aide à soulager les douleurs que procure les symptômes de la maladie.

Dans cet article, nous allons voir en détail ce qu’implique l’endométriose sur les femmes qui en souffrent et les solutions qui existent, dont celle du CBD. 

Qu’est-ce que le Cannabidiol (CBD) ?

Le Cannabidiol, ou CBD, est un principe actif présent dans les différentes variétés de la plante de cannabis. Celui-ci ne produit pas d’effet psychoactif comme le Tetrahydrocannabinol, ou THC, une autre molécule du cannabis. Il détend et apporte de nombreuses propriétés thérapeutiques potentiellement bénéfiques pour certains symptômes, notamment les douleurs chroniques. Le CBD n’altère aucunement l’état de conscience de ses utilisateurs et ne produit pas d’effet additif.

Le cannabidiol est réputé pour soulager les symptômes de maladies telles que la fibromyalgie, la sclérose en plaque, la maladie de Parkinson ou l’épilepsie.

En France, les produits concentrés en CBD sont commercialisés en toute légalité dans les boutiques de CBD en ligne comme 321 CBD

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire et chronique de l’appareil génital féminin. 

Pour être plus précis, c’est une maladie de l'endomètre, le tissu qui tapisse l'intérieur de l'utérus. Pendant des règles dites “normales”, l’endomètre se détache naturellement de l’intérieur de l’utérus pour s’évacuer. Dans le cas d’une patiente qui souffre d’endométriose, les cellules censées s’évacuer migrent dans les trompes, le vagin et les ovaires où elles continuent à suivre le cycle menstruel. Elles vont parfois atteindre des organes différents, comme le rectum ou le côlon, voire même la vessie. Elles génèrent des lésions douloureuses qui peuvent causer une infertilité. 

La cause exacte de l'endométriose est inconnue, mais il existe plusieurs théories qui expliquent comment et pourquoi l'endométriose se produit. La menstruation rétrograde est une théorie populaire qui implique que le sang et les tissus de l'utérus d'une femme voyagent à travers les trompes de Fallope dans la cavité abdominale pendant les règles,  transportant avec eux des fragments d’endomètre, ou des cellules capables de générer de nouveaux foyers d’endomètre. Il est considéré que presque toutes les femmes ont un certain degré de menstruation rétrograde, mais seules quelques femmes auront l'endométriose. Cela peut être dû à des différences dans le système immunitaire des femmes.

L'endométriose est beaucoup plus fréquente si un parent proche a également la maladie, il peut donc y avoir aussi des gènes qui influencent l'endométriose.

Pourquoi cette douleur intense pendant les règles ? Lorsqu'une femme atteinte d'endométriose a ses règles, le sang qu’elle rejette correspond à des cellules et des tissus à l'intérieur et à l’extérieur de l'utérus. Lorsque le sang touche ces autres organes à l'intérieur de l'abdomen, il peut provoquer une inflammation et une irritation, créant de la douleur.

En France, l'endométriose est une affection gynécologique courante, affectant entre 10% et 12% des femmes en âge de procréer, soit 1,5 à 2,5 millions de femmes.

Les symptômes de l’endométriose

Les personnes atteintes d’endométriose souffrent généralement d’au moins l’un des symptômes suivants :

  • Crampes menstruelles sévères

  • Rapports sexuels douloureux

  • Douleurs chroniques au bas du dos, abdominales ou pelviennes

  • Diarrhée, constipation ou nausée

  • Infertilité ou difficulté à tomber enceinte

Certaines femmes atteintes d'endométriose peuvent ne présenter aucun symptôme.

Les traitements existants pour l’endométriose

L’endométriose est une maladie peu évolutive, sans risque d’aggravation du nombre et du volume des lésions. À ce jour, il n'y a pas de remède contre l'endométriose et la maladie peut être difficile à traiter. 

Les traitements qui existent visent à soulager les symptômes afin que la condition n'interfère pas avec la vie quotidienne de la patiente. Ils permettent de soulager la douleur, ralentir la croissance du tissu de l'endométriose ou améliorer la fertilité.

Voici quelques solutions apportées par le corps médical pour le traitement de l’endométriose.

  • Traitement analgésique : Le traitement le plus courant qui soit proposé par les médecins aujourd’hui est l’analgésique. Les anti-inflammatoires (AINS) et les analgésiques aident les femmes souffrant d’endométriose à faire face aux symptômes douloureux de l’endométriose, mais n'empêchent en aucun cas le développement de la maladie. 

  • Traitement hormonal : La cure hormonale est destinée à réduire le taux d’estrogènes dans le sang, afin de bloquer la prolifération et le saignement des lésions provoquées par l’endométriose. Ce traitement soulage les symptômes en réduisant ou stoppant les règles mais ne permet pas de stopper les lésions.

  • Traitement chirurgical : L’intervention chirurgicale permet d’enlever les kystes et les adhérences provoquées par les fragments d’endomètre présents dans la cavité abdominale. Ce recours a lieu dans les cas sévères de la maladie.

Le changement de mode de vie est un aspect qui est considéré comme améliorant la condition des femmes atteintes d’endométriose. En effet, maintenir un mode de vie sain, manger végétarien, méditer, faire des sports comme le yoga ou la course, adopter un régime anti-inflammatoire riche en acides gras, faire des exercices de respiration ou encore faire de l'acupuncture et de l’aromathérapie sont des conseils informels donnés aux patientes.

Mise à part ces conseils, il n’existe pas encore de traitements « naturels » ayant fait leurs preuves sur la maladie de l’endométriose. Depuis quelques années, le CBD sort du lot avec ses propriétés thérapeutiques, notamment anti-inflammatoires, et propose de soulager les symptômes de l’endométriose. Voyons en détail les effets du CBD sur l’endométriose.

Les effets du CBD sur l’endométriose

Tout d’abord, expliquons comment le CBD entre en contact avec notre organisme. 

Dans notre corps, nous pouvons trouver des récepteurs cannabinoïdes, logés principalement dans le système nerveux, le système immunitaire et les organes. Des récepteurs cannabinoïdes ont également été trouvés dans l'endomètre et les doublures intestinales.

Le cannabis se compose de produits chimiques appelés les cannabinoïdes, dont les plus connus sont le THC et le CBD. Ceux-ci interagissent avec ces récepteurs cannabinoïdes et ont des propriétés thérapeutiques qui se transmettent aux maladies dont l’organisme souffre, dont l'endométriose.

L'une des principales caractéristiques de l'endométriose est que c’est une inflammation. Les cannabinoïdes ont des propriétés anti-inflammatoires qui ont été prouvées lors de recherches effectuées pour d’autres malades, comme la fibromyalgie par exemple (lire Le CBD est-il efficace contre la fibromyalgie ?). 

Un autre symptôme de l'endométriose est la douleur, souvent chronique. Des études montrent que les cannabinoïdes présents dans le cannabis sont bénéfiques pour la douleur chronique. Ils soulagent et apaisent les douleurs grâce à leur propriété analgésique.  L'endométriose peut également causer d'autres comorbidités comme l'anxiété et la dépression, pour lesquelles le CBD a été prouvé être un remède efficace.

Quels produits de CBD pour l’endométriose ? 

En réduisant l’inflammation ainsi que la douleur dont elles sont tributaires, les personnes atteintes d’endométriose accèdent à de meilleures conditions de vie, une meilleure gestion de leur corps et préservent leur santé mentale.

Pour cela, les huiles de CBD, connues pour avoir des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques sont des produits privilégiés par les personnes souhaitant soulager leurs symptômes. L’huile de CBD s’administre par voie sublinguale, ou sous la langue, où elle est absorbée rapidement et efficacement. La qualité de l’huile de CBD est très importante et influence sa qualité thérapeutique.

Si c’est votre première fois, nous vous recommandons de commencer par une faible dose, 2 à 3 fois par semaine, puis d'augmenter les doses progressivement. Tenir un journal afin de voir si le CBD a un effet sur vos symptômes peut également être très utile. 

Bien qu'il y ait eu très peu d'études sur l'endométriose et le CBD en particulier, nous savons que de nombreuses patientes souffrant de douleur chronique, notamment de l’endométriose, utilisent et sont très satisfaites du CBD et de l'huile de CBD. Il existe également de nombreuses études de cas individuels de patientes qui montrent que l'huile de CBD peut aider à lutter contre l'endométriose.

Pour accéder à une gamme de produits de CBD de haute qualité, n’hésitez pas à consulter notre e-shop 321 CBD et à tester nos huiles de CBD Premium dont les propriétés soulageront vos maux.

Produit ajouté à votre panier !
Quantité
Poursuivre ses achats
Mon Panier
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits :